Politique

Conflit libyen : Les Présidents russe et algérien préconisent une solution politique négociée

- Vladimir Poutine et Abdelmajid Tebboune exhortent les parties belligérantes en Libye à reprendre les pourparlers de paix

Mourad Belhaj   | 13.07.2020
Conflit libyen : Les Présidents russe et algérien préconisent une solution politique négociée

Moskova

AA / Moscou / Elena Teslova

Le président russe Vladimir Poutine s'est entretenu, lundi, avec son homologue algérien Abdelmadjid Tebboune des derniers développements concernant la crise libyenne.

Lors d'un entretien téléphonique, les deux chefs d'État ont exprimé leur soutien au cessez-le-feu et à la reprise des pourparlers de paix entre les deux parties au conflit en Libye.

Des pourparlers qui devront se tenir sur la base des recommandations de la conférence de Berlin, approuvées par le Conseil de sécurité des Nations unies, a déclaré le Kremlin dans un communiqué publié sur son site web officiel.

Poutine et Tebboune ont également souligné la nécessité de consolider les efforts internationaux en vue d'une solution diplomatique et politique au conflit, selon le communiqué.

La Libye est déchirée par la guerre civile depuis l'éviction de l'ancien dirigeant Mouammar Kadhafi en 2011.

Le nouveau gouvernement libyen a été formé en 2015 dans le cadre d'un accord conclu sous l'égide des Nations unies, mais les efforts pour un règlement politique à long terme ont échoué en raison de l'offensive militaire lancée par les milices du seigneur de guerre Khalifa Haftar.

L'ONU reconnaît le gouvernement libyen, dirigé par le Premier ministre Fayez al-Sarraj, comme étant la seule autorité légitime du pays.

*Traduit de l’Anglais par Mourad Belhaj

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.