Politique

Cisjordanie: l'armée israélienne blesse 9 Palestiniens par balles

- Lors de la dispersion des rassemblements protestant contre la colonisation israélienne

Qais Omar Darwesh Omar   | 23.07.2021
Cisjordanie: l'armée israélienne blesse 9 Palestiniens par balles

Ramallah

AA / Ramallah

La répression par l’armée israélienne de mouvements de protestations condamnant les colonies israéliennes, dans des zones distinctes de la Cisjordanie occupée, a fait 9 blessés parmi les Palestiniens et des dizaines d’autres asphyxiés, dont un photojournaliste, ce vendredi.

Selon des sources médicales et des témoins oculaires, 3 Palestiniens ont été blessés par balles réelles et 6 par des balles métalliques, des dizaines d’autres ont souffert d’asphyxies.

La Société palestinienne du Croissant-Rouge a fait savoir, dans un communiqué de presse, examiné par l'Agence Anadolu (AA), que ses équipes de secours avaient subi 3 blessures par balles réelles et des dizaines d'étouffements dus à l'inhalation de gaz lacrymogène, lors de la répression par l'armée israélienne d'une marche de protestation dans la ville de Beita, au sud de Naplouse (au nord).

L’organisme a indiqué qu'un certain nombre de blessés ont été transférés pour être soignés dans des hôpitaux, tandis que les autres ont été soignés sur place.

Des témoins oculaires ont déclaré à l'AA qu'Ayman al-Nubani, un cameraman de l'Agence chinoise "Xinhua", avait été touché par des balles métalliques à la cuisse, au cours de la répression de la marche de Beita par l'armée d’occupation, suite à cela, il avait été transféré pour recevoir les soins nécessaires à l'hôpital.

A Beit Dajan, à l'est de Naplouse, 5 Palestiniens ont été blessés par des balles métalliques, et des dizaines d’autres ont subi des asphyxies, selon des témoins oculaires.

Dans la ville de Kafr Qaddum, à l'est de Qalqilya (nord), le coordinateur des Comités de résistance populaire de la ville, Mourad Eshteiwi, a fait savoir à l'AA que l'armée israélienne avait tiré des balles réelles, des balles métalliques et des grenades lacrymogènes sur des centaines de Palestiniens, après la prière du vendredi.

Il a expliqué que des dizaines de participants à la marche condamnant la colonisation israélienne ont subi des asphyxies à cause de l'inhalation de gaz lacrymogène et ont été soignés sur le terrain.

De jeunes Palestiniens ont jeté des pierres sur les forces d'occupation israéliennes et mis le feu à des pneus en caoutchouc.

Chaque vendredi, les Palestiniens organisent des marches contre la colonisation israélienne et le mur de séparation dans plusieurs villages et villes de Cisjordanie.

D’après des estimations israéliennes et palestiniennes, il y aurait environ 650 000 colons dans les colonies de Cisjordanie, y compris celles de Jérusalem occupée, ils vivraient dans 164 colonies et 116 avant-postes de colonisation.

* Traduit de l’arabe par Mounir Bennour.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.