Politique

Canberra : « L’Australie n’a pas besoin de prouver son attachement à la France »

- La crise entre les deux pays bat son plein depuis la rupture d'un méga-contrat de sous-marins

Fatma Bendhaou   | 20.09.2021
Canberra : « L’Australie n’a pas besoin de prouver son attachement à la France »

Tunisia


AA/Tunis

Le vice-Premier ministre australien, Barnaby Joyce, a affirmé, lundi, que l’Australie n’avait « pas besoin de prouver son attachement à la France », évoquant « les dizaines de milliers d’Australiens » morts pour la France durant la Première et la Deuxième Guerre mondiale.

Ces propos surviennent en pleine crise qui bat son plein entre Canberra et Paris depuis la rupture d’un contrat de vente de sous-marins français à l’Australie.

"L'Australie n'a pas besoin de prouver son attachement, son amitié et sa volonté de veiller à la liberté et à l'égalité de la France", a déclaré le vice-Premier ministre australien, relayé par les médias.

"Des dizaines de milliers d'Australiens sont morts sur le sol français ou sont morts pour protéger le territoire français (...) lors de la Première Guerre mondiale et de la Deuxième", a ajouté Barnaby Joyce qui assure l'intérim du Premier ministre Scott Morrison en visite à Washington.

La décision de Canberra d'annuler ce contrat d'achat de 56 milliards d'euros pour la fourniture à l'Australie de 12 sous-marins à propulsion diesel-électrique, au profit de sous-marins américains à propulsion nucléaire, a suscité l'indignation de Paris.

La France a décidé du « rappel immédiat à Paris pour consultations de (ses) deux ambassadeurs aux États-Unis et en Australie », avait annoncé vendredi dernier le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, dans un communiqué.

Le chef de la diplomatie française avait souligné que « cette décision exceptionnelle est justifiée par la gravité exceptionnelle des annonces effectuées le 15 septembre par l’Australie et les États-Unis ».

Jean-Yves Le Drian avait déjà fermement dénoncé jeudi « un coup dans le dos » et fait état de sa « colère » et de son « amertume » après l’annulation de ce contrat.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın