Politique

Bolton: La CPI menace la souveraineté des Etats-Unis

"Si elle ouvre une enquête contre les États-Unis ou Israël".

Mona Saanouni   | 10.09.2018
Bolton: La CPI menace la souveraineté des Etats-Unis

New York

AA/Washington

Le conseiller à la sécurité nationale des Etats-Unis, John Bolton, a accusé, lundi, la Cour pénale internationale (CPI) de "menacer la souveraineté des Etats-Unis et les intérêts nationaux du pays".

C'est ce qui ressort du discours prononcé par Bolton, lundi, devant la "Federalist Society", un groupe conservateur à Washington, pour annoncer la fermeture par les Etats-Unis de la mission diplomatique de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP).

Dans son discours, le conseiller de la Maison Blanche a également visé à afficher une position ferme contre le tribunal international si des enquêtes sont ouvertes sur les allégations de crimes de guerre en Afghanistan ou contre les pratiques israéliennes contre les Palestiniens.

"La CPI est illégitime et menace ma souveraineté américaine et les droits constitutionnels des citoyens américains", a déclaré Bolton.

Il a souligné que Washington considère la CPI comme étant déjà morte et qu’il ne coopérerait pas avec elle ou n’y adhérerait pas.

"Les Etats-Unis utiliseront tous les moyens nécessaires pour protéger leurs citoyens et leurs alliés des poursuites judiciaires de la CPI", a affirmé Bolton.

" Nous empêcherons ces juges et procureurs d'entrer aux États-Unis et leur imposerons des sanctions", a-t-il ajouté en menaçant la CPI.

"Si la Cour s'en prend à nous, à Israël ou à d'autres alliés des Américains, nous n'allons pas rester silencieux", a prévenu John Bolton, annonçant une série de mesures de rétorsions possibles, dont les sanctions contre le personnel de la CPI.

Quant à la fermeture du bureau de la mission diplomatique de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) à Washington, Bolton a déclaré : "Le bureau de l'organisation restera fermé tant que les Palestiniens refuseront d'entamer des négociations significatives avec Israël".

"Les Etats-Unis resteront toujours aux côtés d’Israël, nous avons donc annoncé la fermeture du siège de l’Organisation de libération de la Palestine à Washington", a-t-il martelé.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın