Politique

Akar: "Tout le monde doit constater la sauvagerie du PKK dans le massacre de Gara" (Lead)

- "Les apôtres de la démocratie doivent désormais abandonner l'hypocrisie", a encore déclaré le ministre turc de la Défense, s'adressant à l'UE.

Tuncay Çakmak,Ayşe Betül Akçeşme   | 26.02.2021
Akar: "Tout le monde doit constater la sauvagerie du PKK dans le massacre de Gara" (Lead)

Ankara

AA / Kayseri (Turquie)

Le ministre turc de la Défense, Hulusi Akar, a invité tout le monde à constater la sauvagerie du PKK dans le massacre de Gara, dans le nord de l'Irak.

Akar et le Commandement de l’Armée turque, dont le Chef d’état-major Yasar Guler, le Commandant de l’armée de terre, le général Umit Dundar, le Commandant de la Marine, l'amiral Adnan Ozbal et le Commandant de l'armée de l'Air, le général Hasan Kucukakyuz, se sont rendus, vendredi, à Kayseri, province du centre de la Turquie.

S'adressant aux journalistes lors de ce déplacement le ministre Akar est revenu sur certains points de l'actualité du moment, en particulier sur l'exécution de 13 citoyens turcs par l'organisation terroriste PKK à Gara, dans le nord de l'Irak

"Tout le monde doit constater la sauvagerie du PKK dans le massacre de Gara. Mais certains, à l'intérieur comme à l'extérieur, s'entêtent à ne pas la voir", a-t-il d'abord fustigé.

Hulusi Akar s'en est notamment pris à l'Union Européenne et aux pays occidentaux qui, selon lui, emploient un discours hypocrite en matière de lutte contre le terrorisme.

"L'UE parle de droits de l'homme. Qu'en est-il du droit à la vie de nos innocents citoyens exécutés à Gara? Les apôtres de la démocratie doivent désormais abandonner l'hypocrisie", a-t-il déclaré, invitant ces pays à adopter une posture claire et sans ambiguïté contre le terrorisme et la lutte en la matière de la Turquie.

Le ministre turc a, par ailleurs, critiqué la politique américaine au Moyen-Orient, tant pour son soutien à l'organisation terroriste YPG/PKK en Syrie, que ses choix en matière de lutte contre Daech.

Il a rappelé que la Turquie, à elle seule, a neutralisé plus de 3700 membres de ce groupe terroriste.

Il a aussi regretté l'approche de Washington au sujet de l'achat des systèmes russes S-400.

"Les systèmes de défense S-400 seront utilisés en cas de menaces et de risques. S'il n'y pas de volonté d'offensive contre la Turquie, ils ne dérangeront personne", a-t-il d'abord expliqué.

Et d'ajouter: "Le fait d'imposer des restrictions, notamment concernant les chasseurs F-35, en mettant en avant le sujet des S-400, ne correspond pas à l'esprit d'alliance".

D'ailleurs, Washington n'a toujours pas répondu au courrier de la Turquie proposant une sortie de crise à ce sujet, ce qu'il a critiqué.

* Traduit du turc par Tuncay Çakmak



Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın