Politique

Affaire des sous-marins : Le chef de la diplomatie française pointe « une rupture de confiance entre alliés »

- « Nous pensions que la page de l'unilatéralisme, de l'imprévisibilité, de la brutalité d'annonce, du manque de respect envers un partenaire, appartenait au passé », a déclaré Jean-Yves Le Drian

Ekip   | 21.09.2021
Affaire des sous-marins : Le chef de la diplomatie française pointe « une rupture de confiance entre alliés »

France

AA/Nice/Feïza Ben Mohamed

Le ministre des affaires étrangères français, Jean-Yves Le Drian, a pointé lundi, « une rupture de confiance entre alliés », dans l’affaire dite « des sous-marins », au cours de son intervention depuis New York où se tient la 76ème Assemblée Générale des Nations Unies.

« Nous pensions que la page de l'unilatéralisme, de l'imprévisibilité, de la brutalité d'annonce, du manque de respect envers un partenaire, appartenait au passé » a-t-il lancé.

Le chef de la diplomatie a par ailleurs confirmé que le président Emmanuel Macron, et son homologue américain Joe Biden, ont prévu de s’entretenir dans les prochains jours.

Le Drian considère que « la transparence » n’a « pas été au rendez-vous » et assure néanmoins que « ce n'est pas tant la rupture prononcée sur un contrat d'armement, sur un contrat industriel » mais que « le sujet est d'abord celui de la rupture de confiance entre alliés ».

Pour rappel, vendredi, la France avait rappelé ses ambassadeurs aux États-Unis et en Australie pour des « consultations », à la demande d’Emmanuel Macron.

Pour justifier cette décision forte, le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, a dénoncé « la duplicité, le mépris et le mensonge » de ses alliés américains et australiens, dans l’affaire de cette vente avortée de 12 sous-marins pour un montant estimé à 56 milliards d’euros à l’Australie.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.