Une Syrienne, qui a perdu son mari et ses enfants, s’occupe d’orphelins dans l’école qu’elle a ouverte
30.09.2021

Vaad el Tamir a perdu son mari et ses enfants dans deux attaques distinctes des avions de chasse russes contre la région d’Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie. Elle a ouvert une école maternelle dans la zone rurale du sud d’Idleb. La femme, avocate, y accueille orphelins et enfants en situation de handicaps. ( Muhamed Said - Anadolu Ajansı )

Une Syrienne, qui a perdu son mari et ses enfants, s’occupe d’orphelins dans l’école qu’elle a ouverte
Fotoğraf: Muhamed Said

Vaad el Tamir a perdu son mari et ses enfants dans deux attaques distinctes des avions de chasse russes contre la région d’Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie. Elle a ouvert une école maternelle dans la zone rurale du sud d’Idleb. La femme, avocate, y accueille orphelins et enfants en situation de handicaps. ( Muhamed Said - Anadolu Ajansı )

Une Syrienne, qui a perdu son mari et ses enfants, s’occupe d’orphelins dans l’école qu’elle a ouverte
Fotoğraf: Muhamed Said

Vaad el Tamir a perdu son mari et ses enfants dans deux attaques distinctes des avions de chasse russes contre la région d’Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie. Elle a ouvert une école maternelle dans la zone rurale du sud d’Idleb. La femme, avocate, y accueille orphelins et enfants en situation de handicaps. ( Muhamed Said - Anadolu Ajansı )

Une Syrienne, qui a perdu son mari et ses enfants, s’occupe d’orphelins dans l’école qu’elle a ouverte
Fotoğraf: Muhamed Said

Vaad el Tamir a perdu son mari et ses enfants dans deux attaques distinctes des avions de chasse russes contre la région d’Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie. Elle a ouvert une école maternelle dans la zone rurale du sud d’Idleb. La femme, avocate, y accueille orphelins et enfants en situation de handicaps. ( Muhamed Said - Anadolu Ajansı )

Une Syrienne, qui a perdu son mari et ses enfants, s’occupe d’orphelins dans l’école qu’elle a ouverte
Fotoğraf: Muhamed Said

Vaad el Tamir a perdu son mari et ses enfants dans deux attaques distinctes des avions de chasse russes contre la région d’Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie. Elle a ouvert une école maternelle dans la zone rurale du sud d’Idleb. La femme, avocate, y accueille orphelins et enfants en situation de handicaps. ( Muhamed Said - Anadolu Ajansı )

Une Syrienne, qui a perdu son mari et ses enfants, s’occupe d’orphelins dans l’école qu’elle a ouverte
Fotoğraf: Muhamed Said

Vaad el Tamir a perdu son mari et ses enfants dans deux attaques distinctes des avions de chasse russes contre la région d’Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie. Elle a ouvert une école maternelle dans la zone rurale du sud d’Idleb. La femme, avocate, y accueille orphelins et enfants en situation de handicaps. ( Muhamed Said - Anadolu Ajansı )

Une Syrienne, qui a perdu son mari et ses enfants, s’occupe d’orphelins dans l’école qu’elle a ouverte
Fotoğraf: Muhamed Said

Vaad el Tamir a perdu son mari et ses enfants dans deux attaques distinctes des avions de chasse russes contre la région d’Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie. Elle a ouvert une école maternelle dans la zone rurale du sud d’Idleb. La femme, avocate, y accueille orphelins et enfants en situation de handicaps. ( Muhamed Said - Anadolu Ajansı )

Une Syrienne, qui a perdu son mari et ses enfants, s’occupe d’orphelins dans l’école qu’elle a ouverte
Fotoğraf: Muhamed Said

Vaad el Tamir a perdu son mari et ses enfants dans deux attaques distinctes des avions de chasse russes contre la région d’Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie. Elle a ouvert une école maternelle dans la zone rurale du sud d’Idleb. La femme, avocate, y accueille orphelins et enfants en situation de handicaps. ( Muhamed Said - Anadolu Ajansı )

instagram_banner

Des photos accrocheuses de tous les horizons de la Turquie et du monde sur notre compte Instagram. Suivez-nous sur instagram.

Plus récent