Syrie : Les enfants réfugiés dans les camps d'Idlib achètent du pain, et non des jouets, avec leur argent

Syrie : Les enfants réfugiés dans les camps d'Idlib achètent du pain, et non des jouets, avec leur argent

Le magasin de jouets ouvert à Idlib, en Syrie, ne peut que décorer les rêves des enfants qui ne peuvent acheter que du pain quand leur famille ont de l'argent. Le magasin, dont le propriétaire Muhammed Kiteys, et qui a été déplacé il y a deux ans en raison des attaques des forces du régime de Bachar el-Assad, attire l'attention des enfants du camp. ( Muhammed Said - Anadolu Ajansı )

Syrie : Les enfants réfugiés dans les camps d'Idlib achètent du pain, et non des jouets, avec leur argent Fotoğraf: Muhammed Said

Le magasin de jouets ouvert à Idlib, en Syrie, ne peut que décorer les rêves des enfants qui ne peuvent acheter que du pain quand leur famille ont de l'argent. Le magasin, dont le propriétaire Muhammed Kiteys, et qui a été déplacé il y a deux ans en raison des attaques des forces du régime de Bachar el-Assad, attire l'attention des enfants du camp. ( Muhammed Said - Anadolu Ajansı )

Syrie : Les enfants réfugiés dans les camps d'Idlib achètent du pain, et non des jouets, avec leur argent Fotoğraf: Muhammed Said

Le magasin de jouets ouvert à Idlib, en Syrie, ne peut que décorer les rêves des enfants qui ne peuvent acheter que du pain quand leur famille ont de l'argent. Le magasin, dont le propriétaire Muhammed Kiteys, et qui a été déplacé il y a deux ans en raison des attaques des forces du régime de Bachar el-Assad, attire l'attention des enfants du camp. ( Muhammed Said - Anadolu Ajansı )

Syrie : Les enfants réfugiés dans les camps d'Idlib achètent du pain, et non des jouets, avec leur argent Fotoğraf: Muhammed Said

Le magasin de jouets ouvert à Idlib, en Syrie, ne peut que décorer les rêves des enfants qui ne peuvent acheter que du pain quand leur famille ont de l'argent. Le magasin, dont le propriétaire Muhammed Kiteys, et qui a été déplacé il y a deux ans en raison des attaques des forces du régime de Bachar el-Assad, attire l'attention des enfants du camp. ( Muhammed Said - Anadolu Ajansı )

Syrie : Les enfants réfugiés dans les camps d'Idlib achètent du pain, et non des jouets, avec leur argent Fotoğraf: Muhammed Said

Le magasin de jouets ouvert à Idlib, en Syrie, ne peut que décorer les rêves des enfants qui ne peuvent acheter que du pain quand leur famille ont de l'argent. Le magasin, dont le propriétaire Muhammed Kiteys, et qui a été déplacé il y a deux ans en raison des attaques des forces du régime de Bachar el-Assad, attire l'attention des enfants du camp. ( Muhammed Said - Anadolu Ajansı )

Syrie : Les enfants réfugiés dans les camps d'Idlib achètent du pain, et non des jouets, avec leur argent Fotoğraf: Muhammed Said

Le magasin de jouets ouvert à Idlib, en Syrie, ne peut que décorer les rêves des enfants qui ne peuvent acheter que du pain quand leur famille ont de l'argent. Le magasin, dont le propriétaire Muhammed Kiteys, et qui a été déplacé il y a deux ans en raison des attaques des forces du régime de Bachar el-Assad, attire l'attention des enfants du camp. ( Muhammed Said - Anadolu Ajansı )

Syrie : Les enfants réfugiés dans les camps d'Idlib achètent du pain, et non des jouets, avec leur argent Fotoğraf: Muhammed Said

Le magasin de jouets ouvert à Idlib, en Syrie, ne peut que décorer les rêves des enfants qui ne peuvent acheter que du pain quand leur famille ont de l'argent. Le magasin, dont le propriétaire Muhammed Kiteys, et qui a été déplacé il y a deux ans en raison des attaques des forces du régime de Bachar el-Assad, attire l'attention des enfants du camp. ( Muhammed Said - Anadolu Ajansı )

Syrie : Les enfants réfugiés dans les camps d'Idlib achètent du pain, et non des jouets, avec leur argent Fotoğraf: Muhammed Said

Le magasin de jouets ouvert à Idlib, en Syrie, ne peut que décorer les rêves des enfants qui ne peuvent acheter que du pain quand leur famille ont de l'argent. Le magasin, dont le propriétaire Muhammed Kiteys, et qui a été déplacé il y a deux ans en raison des attaques des forces du régime de Bachar el-Assad, attire l'attention des enfants du camp. ( Muhammed Said - Anadolu Ajansı )

Syrie : Les enfants réfugiés dans les camps d'Idlib achètent du pain, et non des jouets, avec leur argent Fotoğraf: Muhammed Said

Le magasin de jouets ouvert à Idlib, en Syrie, ne peut que décorer les rêves des enfants qui ne peuvent acheter que du pain quand leur famille ont de l'argent. Le magasin, dont le propriétaire Muhammed Kiteys, et qui a été déplacé il y a deux ans en raison des attaques des forces du régime de Bachar el-Assad, attire l'attention des enfants du camp. ( Muhammed Said - Anadolu Ajansı )

Syrie : Les enfants réfugiés dans les camps d'Idlib achètent du pain, et non des jouets, avec leur argent Fotoğraf: Muhammed Said

Le magasin de jouets ouvert à Idlib, en Syrie, ne peut que décorer les rêves des enfants qui ne peuvent acheter que du pain quand leur famille ont de l'argent. Le magasin, dont le propriétaire Muhammed Kiteys, et qui a été déplacé il y a deux ans en raison des attaques des forces du régime de Bachar el-Assad, attire l'attention des enfants du camp. ( Muhammed Said - Anadolu Ajansı )

instagram_banner

Des photos accrocheuses de tous les horizons de la Turquie et du monde sur notre compte Instagram. Suivez-nous sur instagram.

Plus récent