Ramadan 2021: les Tunisiens entre le marteau du coronavirus et l'enclume des dépenses

Ramadan 2021: les Tunisiens entre le marteau du coronavirus et l'enclume des dépenses

A une ère où la vitesse fait la norme, l’ambiance anxiogène des temps modernes a été exacerbée par un contexte pandémique des plus imprévisibles. Ce virus paru, fin 2019 à Wuhan en Chine, ayant touché aussi bien la santé des gens que leurs porte-monnaie, à travers le globe. Neuvième mois du calendrier hégirien, le Ramadan a toujours revêtu une particularité qui plongent les Tunisiens dans une ambiance de convivialité et de festivités nocturnes compensant la privation diurne. Ce mois a, depuis la nuit des temps, été accueilli en grande pompe, les courses devant être faites, de nouveaux ustensiles de cuisine achetés, les sucreries pour accompagner les soirées ramadanesques précommandées et les maisons souvent repeintes. ( Yassine Gaidi - Anadolu Ajansı )

Ramadan 2021: les Tunisiens entre le marteau du coronavirus et l'enclume des dépenses
Fotoğraf: Yassine Gaidi

A une ère où la vitesse fait la norme, l’ambiance anxiogène des temps modernes a été exacerbée par un contexte pandémique des plus imprévisibles. Ce virus paru, fin 2019 à Wuhan en Chine, ayant touché aussi bien la santé des gens que leurs porte-monnaie, à travers le globe. Neuvième mois du calendrier hégirien, le Ramadan a toujours revêtu une particularité qui plongent les Tunisiens dans une ambiance de convivialité et de festivités nocturnes compensant la privation diurne. Ce mois a, depuis la nuit des temps, été accueilli en grande pompe, les courses devant être faites, de nouveaux ustensiles de cuisine achetés, les sucreries pour accompagner les soirées ramadanesques précommandées et les maisons souvent repeintes. ( Yassine Gaidi - Anadolu Ajansı )

Ramadan 2021: les Tunisiens entre le marteau du coronavirus et l'enclume des dépenses
Fotoğraf: Yassine Gaidi

A une ère où la vitesse fait la norme, l’ambiance anxiogène des temps modernes a été exacerbée par un contexte pandémique des plus imprévisibles. Ce virus paru, fin 2019 à Wuhan en Chine, ayant touché aussi bien la santé des gens que leurs porte-monnaie, à travers le globe. Neuvième mois du calendrier hégirien, le Ramadan a toujours revêtu une particularité qui plongent les Tunisiens dans une ambiance de convivialité et de festivités nocturnes compensant la privation diurne. Ce mois a, depuis la nuit des temps, été accueilli en grande pompe, les courses devant être faites, de nouveaux ustensiles de cuisine achetés, les sucreries pour accompagner les soirées ramadanesques précommandées et les maisons souvent repeintes. ( Yassine Gaidi - Anadolu Ajansı )

Ramadan 2021: les Tunisiens entre le marteau du coronavirus et l'enclume des dépenses
Fotoğraf: Yassine Gaidi

A une ère où la vitesse fait la norme, l’ambiance anxiogène des temps modernes a été exacerbée par un contexte pandémique des plus imprévisibles. Ce virus paru, fin 2019 à Wuhan en Chine, ayant touché aussi bien la santé des gens que leurs porte-monnaie, à travers le globe. Neuvième mois du calendrier hégirien, le Ramadan a toujours revêtu une particularité qui plongent les Tunisiens dans une ambiance de convivialité et de festivités nocturnes compensant la privation diurne. Ce mois a, depuis la nuit des temps, été accueilli en grande pompe, les courses devant être faites, de nouveaux ustensiles de cuisine achetés, les sucreries pour accompagner les soirées ramadanesques précommandées et les maisons souvent repeintes. ( Yassine Gaidi - Anadolu Ajansı )

Ramadan 2021: les Tunisiens entre le marteau du coronavirus et l'enclume des dépenses
Fotoğraf: Yassine Gaidi

A une ère où la vitesse fait la norme, l’ambiance anxiogène des temps modernes a été exacerbée par un contexte pandémique des plus imprévisibles. Ce virus paru, fin 2019 à Wuhan en Chine, ayant touché aussi bien la santé des gens que leurs porte-monnaie, à travers le globe. Neuvième mois du calendrier hégirien, le Ramadan a toujours revêtu une particularité qui plongent les Tunisiens dans une ambiance de convivialité et de festivités nocturnes compensant la privation diurne. Ce mois a, depuis la nuit des temps, été accueilli en grande pompe, les courses devant être faites, de nouveaux ustensiles de cuisine achetés, les sucreries pour accompagner les soirées ramadanesques précommandées et les maisons souvent repeintes. ( Yassine Gaidi - Anadolu Ajansı )

Ramadan 2021: les Tunisiens entre le marteau du coronavirus et l'enclume des dépenses
Fotoğraf: Yassine Gaidi

A une ère où la vitesse fait la norme, l’ambiance anxiogène des temps modernes a été exacerbée par un contexte pandémique des plus imprévisibles. Ce virus paru, fin 2019 à Wuhan en Chine, ayant touché aussi bien la santé des gens que leurs porte-monnaie, à travers le globe. Neuvième mois du calendrier hégirien, le Ramadan a toujours revêtu une particularité qui plongent les Tunisiens dans une ambiance de convivialité et de festivités nocturnes compensant la privation diurne. Ce mois a, depuis la nuit des temps, été accueilli en grande pompe, les courses devant être faites, de nouveaux ustensiles de cuisine achetés, les sucreries pour accompagner les soirées ramadanesques précommandées et les maisons souvent repeintes. ( Yassine Gaidi - Anadolu Ajansı )

Ramadan 2021: les Tunisiens entre le marteau du coronavirus et l'enclume des dépenses
Fotoğraf: Yassine Gaidi

A une ère où la vitesse fait la norme, l’ambiance anxiogène des temps modernes a été exacerbée par un contexte pandémique des plus imprévisibles. Ce virus paru, fin 2019 à Wuhan en Chine, ayant touché aussi bien la santé des gens que leurs porte-monnaie, à travers le globe. Neuvième mois du calendrier hégirien, le Ramadan a toujours revêtu une particularité qui plongent les Tunisiens dans une ambiance de convivialité et de festivités nocturnes compensant la privation diurne. Ce mois a, depuis la nuit des temps, été accueilli en grande pompe, les courses devant être faites, de nouveaux ustensiles de cuisine achetés, les sucreries pour accompagner les soirées ramadanesques précommandées et les maisons souvent repeintes. ( Yassine Gaidi - Anadolu Ajansı )

Ramadan 2021: les Tunisiens entre le marteau du coronavirus et l'enclume des dépenses
Fotoğraf: Yassine Gaidi

A une ère où la vitesse fait la norme, l’ambiance anxiogène des temps modernes a été exacerbée par un contexte pandémique des plus imprévisibles. Ce virus paru, fin 2019 à Wuhan en Chine, ayant touché aussi bien la santé des gens que leurs porte-monnaie, à travers le globe. Neuvième mois du calendrier hégirien, le Ramadan a toujours revêtu une particularité qui plongent les Tunisiens dans une ambiance de convivialité et de festivités nocturnes compensant la privation diurne. Ce mois a, depuis la nuit des temps, été accueilli en grande pompe, les courses devant être faites, de nouveaux ustensiles de cuisine achetés, les sucreries pour accompagner les soirées ramadanesques précommandées et les maisons souvent repeintes. ( Yassine Gaidi - Anadolu Ajansı )

Ramadan 2021: les Tunisiens entre le marteau du coronavirus et l'enclume des dépenses
Fotoğraf: Yassine Gaidi

A une ère où la vitesse fait la norme, l’ambiance anxiogène des temps modernes a été exacerbée par un contexte pandémique des plus imprévisibles. Ce virus paru, fin 2019 à Wuhan en Chine, ayant touché aussi bien la santé des gens que leurs porte-monnaie, à travers le globe. Neuvième mois du calendrier hégirien, le Ramadan a toujours revêtu une particularité qui plongent les Tunisiens dans une ambiance de convivialité et de festivités nocturnes compensant la privation diurne. Ce mois a, depuis la nuit des temps, été accueilli en grande pompe, les courses devant être faites, de nouveaux ustensiles de cuisine achetés, les sucreries pour accompagner les soirées ramadanesques précommandées et les maisons souvent repeintes. ( Yassine Gaidi - Anadolu Ajansı )

Ramadan 2021: les Tunisiens entre le marteau du coronavirus et l'enclume des dépenses
Fotoğraf: Yassine Gaidi

A une ère où la vitesse fait la norme, l’ambiance anxiogène des temps modernes a été exacerbée par un contexte pandémique des plus imprévisibles. Ce virus paru, fin 2019 à Wuhan en Chine, ayant touché aussi bien la santé des gens que leurs porte-monnaie, à travers le globe. Neuvième mois du calendrier hégirien, le Ramadan a toujours revêtu une particularité qui plongent les Tunisiens dans une ambiance de convivialité et de festivités nocturnes compensant la privation diurne. Ce mois a, depuis la nuit des temps, été accueilli en grande pompe, les courses devant être faites, de nouveaux ustensiles de cuisine achetés, les sucreries pour accompagner les soirées ramadanesques précommandées et les maisons souvent repeintes. ( Yassine Gaidi - Anadolu Ajansı )

Ramadan 2021: les Tunisiens entre le marteau du coronavirus et l'enclume des dépenses
Fotoğraf: Yassine Gaidi

A une ère où la vitesse fait la norme, l’ambiance anxiogène des temps modernes a été exacerbée par un contexte pandémique des plus imprévisibles. Ce virus paru, fin 2019 à Wuhan en Chine, ayant touché aussi bien la santé des gens que leurs porte-monnaie, à travers le globe. Neuvième mois du calendrier hégirien, le Ramadan a toujours revêtu une particularité qui plongent les Tunisiens dans une ambiance de convivialité et de festivités nocturnes compensant la privation diurne. Ce mois a, depuis la nuit des temps, été accueilli en grande pompe, les courses devant être faites, de nouveaux ustensiles de cuisine achetés, les sucreries pour accompagner les soirées ramadanesques précommandées et les maisons souvent repeintes. ( Yassine Gaidi - Anadolu Ajansı )

Ramadan 2021: les Tunisiens entre le marteau du coronavirus et l'enclume des dépenses
Fotoğraf: Yassine Gaidi

A une ère où la vitesse fait la norme, l’ambiance anxiogène des temps modernes a été exacerbée par un contexte pandémique des plus imprévisibles. Ce virus paru, fin 2019 à Wuhan en Chine, ayant touché aussi bien la santé des gens que leurs porte-monnaie, à travers le globe. Neuvième mois du calendrier hégirien, le Ramadan a toujours revêtu une particularité qui plongent les Tunisiens dans une ambiance de convivialité et de festivités nocturnes compensant la privation diurne. Ce mois a, depuis la nuit des temps, été accueilli en grande pompe, les courses devant être faites, de nouveaux ustensiles de cuisine achetés, les sucreries pour accompagner les soirées ramadanesques précommandées et les maisons souvent repeintes. ( Yassine Gaidi - Anadolu Ajansı )

Ramadan 2021: les Tunisiens entre le marteau du coronavirus et l'enclume des dépenses
Fotoğraf: Yassine Gaidi

A une ère où la vitesse fait la norme, l’ambiance anxiogène des temps modernes a été exacerbée par un contexte pandémique des plus imprévisibles. Ce virus paru, fin 2019 à Wuhan en Chine, ayant touché aussi bien la santé des gens que leurs porte-monnaie, à travers le globe. Neuvième mois du calendrier hégirien, le Ramadan a toujours revêtu une particularité qui plongent les Tunisiens dans une ambiance de convivialité et de festivités nocturnes compensant la privation diurne. Ce mois a, depuis la nuit des temps, été accueilli en grande pompe, les courses devant être faites, de nouveaux ustensiles de cuisine achetés, les sucreries pour accompagner les soirées ramadanesques précommandées et les maisons souvent repeintes. ( Yassine Gaidi - Anadolu Ajansı )

instagram_banner

Des photos accrocheuses de tous les horizons de la Turquie et du monde sur notre compte Instagram. Suivez-nous sur instagram.

Plus récent