En Iran, un château hérité de la colonisation portugaise, est utilisé pour des fins touristiques

En Iran, un château hérité de la colonisation portugaise, est utilisé pour des fins touristiques

Le Château portugais de l’île d’Hormuz, dans le Golfe de Basra (Golfe d’Oman) dans le sud de l’Iran, est l’un des derniers vestiges dans la région de la période coloniale portugaise de la Nouvelle Ère. Avec les grandes découvertes, les Portugais ont développé le colonialisme outre-mer. Au 16ème siècle, ils ont construit ce château sur l’île d'Hormuz. Aujourd’hui, il attire de nombreux touristes. ( Fatemeh Bahrami - Anadolu Ajansı )

En Iran, un château hérité de la colonisation portugaise, est utilisé pour des fins touristiques 
Fotoğraf: Fatemeh Bahrami

Le Château portugais de l’île d’Hormuz, dans le Golfe de Basra (Golfe d’Oman) dans le sud de l’Iran, est l’un des derniers vestiges dans la région de la période coloniale portugaise de la Nouvelle Ère. Avec les grandes découvertes, les Portugais ont développé le colonialisme outre-mer. Au 16ème siècle, ils ont construit ce château sur l’île d'Hormuz. Aujourd’hui, il attire de nombreux touristes. ( Fatemeh Bahrami - Anadolu Ajansı )

En Iran, un château hérité de la colonisation portugaise, est utilisé pour des fins touristiques 
Fotoğraf: Fatemeh Bahrami

Le Château portugais de l’île d’Hormuz, dans le Golfe de Basra (Golfe d’Oman) dans le sud de l’Iran, est l’un des derniers vestiges dans la région de la période coloniale portugaise de la Nouvelle Ère. Avec les grandes découvertes, les Portugais ont développé le colonialisme outre-mer. Au 16ème siècle, ils ont construit ce château sur l’île d'Hormuz. Aujourd’hui, il attire de nombreux touristes. ( Fatemeh Bahrami - Anadolu Ajansı )

En Iran, un château hérité de la colonisation portugaise, est utilisé pour des fins touristiques 
Fotoğraf: Fatemeh Bahrami

Le Château portugais de l’île d’Hormuz, dans le Golfe de Basra (Golfe d’Oman) dans le sud de l’Iran, est l’un des derniers vestiges dans la région de la période coloniale portugaise de la Nouvelle Ère. Avec les grandes découvertes, les Portugais ont développé le colonialisme outre-mer. Au 16ème siècle, ils ont construit ce château sur l’île d'Hormuz. Aujourd’hui, il attire de nombreux touristes. ( Fatemeh Bahrami - Anadolu Ajansı )

En Iran, un château hérité de la colonisation portugaise, est utilisé pour des fins touristiques 
Fotoğraf: Fatemeh Bahrami

Le Château portugais de l’île d’Hormuz, dans le Golfe de Basra (Golfe d’Oman) dans le sud de l’Iran, est l’un des derniers vestiges dans la région de la période coloniale portugaise de la Nouvelle Ère. Avec les grandes découvertes, les Portugais ont développé le colonialisme outre-mer. Au 16ème siècle, ils ont construit ce château sur l’île d'Hormuz. Aujourd’hui, il attire de nombreux touristes. ( Fatemeh Bahrami - Anadolu Ajansı )

En Iran, un château hérité de la colonisation portugaise, est utilisé pour des fins touristiques 
Fotoğraf: Fatemeh Bahrami

Le Château portugais de l’île d’Hormuz, dans le Golfe de Basra (Golfe d’Oman) dans le sud de l’Iran, est l’un des derniers vestiges dans la région de la période coloniale portugaise de la Nouvelle Ère. Avec les grandes découvertes, les Portugais ont développé le colonialisme outre-mer. Au 16ème siècle, ils ont construit ce château sur l’île d'Hormuz. Aujourd’hui, il attire de nombreux touristes. ( Fatemeh Bahrami - Anadolu Ajansı )

En Iran, un château hérité de la colonisation portugaise, est utilisé pour des fins touristiques 
Fotoğraf: Fatemeh Bahrami

Le Château portugais de l’île d’Hormuz, dans le Golfe de Basra (Golfe d’Oman) dans le sud de l’Iran, est l’un des derniers vestiges dans la région de la période coloniale portugaise de la Nouvelle Ère. Avec les grandes découvertes, les Portugais ont développé le colonialisme outre-mer. Au 16ème siècle, ils ont construit ce château sur l’île d'Hormuz. Aujourd’hui, il attire de nombreux touristes. ( Fatemeh Bahrami - Anadolu Ajansı )

En Iran, un château hérité de la colonisation portugaise, est utilisé pour des fins touristiques 
Fotoğraf: Fatemeh Bahrami

Le Château portugais de l’île d’Hormuz, dans le Golfe de Basra (Golfe d’Oman) dans le sud de l’Iran, est l’un des derniers vestiges dans la région de la période coloniale portugaise de la Nouvelle Ère. Avec les grandes découvertes, les Portugais ont développé le colonialisme outre-mer. Au 16ème siècle, ils ont construit ce château sur l’île d'Hormuz. Aujourd’hui, il attire de nombreux touristes. ( Fatemeh Bahrami - Anadolu Ajansı )

En Iran, un château hérité de la colonisation portugaise, est utilisé pour des fins touristiques 
Fotoğraf: Fatemeh Bahrami

Le Château portugais de l’île d’Hormuz, dans le Golfe de Basra (Golfe d’Oman) dans le sud de l’Iran, est l’un des derniers vestiges dans la région de la période coloniale portugaise de la Nouvelle Ère. Avec les grandes découvertes, les Portugais ont développé le colonialisme outre-mer. Au 16ème siècle, ils ont construit ce château sur l’île d'Hormuz. Aujourd’hui, il attire de nombreux touristes. ( Fatemeh Bahrami - Anadolu Ajansı )

En Iran, un château hérité de la colonisation portugaise, est utilisé pour des fins touristiques 
Fotoğraf: Fatemeh Bahrami

Le Château portugais de l’île d’Hormuz, dans le Golfe de Basra (Golfe d’Oman) dans le sud de l’Iran, est l’un des derniers vestiges dans la région de la période coloniale portugaise de la Nouvelle Ère. Avec les grandes découvertes, les Portugais ont développé le colonialisme outre-mer. Au 16ème siècle, ils ont construit ce château sur l’île d'Hormuz. Aujourd’hui, il attire de nombreux touristes. ( Fatemeh Bahrami - Anadolu Ajansı )

instagram_banner

Des photos accrocheuses de tous les horizons de la Turquie et du monde sur notre compte Instagram. Suivez-nous sur instagram.

Plus récent