Monde

Yémen: des militants pro-émiratis kidnappent un responsable nommé par l'Arabie Saoudite à Aden

Il avait été nommé par le commandement des forces de la coalition arabe à la tête de la commission salariale des forces de sécurité, dans le cadre des efforts visant à mettre en œuvre l'accord de Riyad.

Mourad Belhaj   | 20.02.2020
Yémen: des militants pro-émiratis kidnappent un responsable nommé par l'Arabie Saoudite à Aden Photo d'archives

Yemen

AA / Yémen

Des hommes armés affiliés au Conseil de transition du Sud (soutenu par les Émirats) ont kidnappé un responsable local nommé par l'Arabie Saoudite dans la capitale intérimaire yéménite, Aden.

Deux sources ont affirmé à Anadolu que des hommes armés du Conseil de transition du Sud ont enlevé un responsable local, chef de la commission salariale des forces de sécurité - affiliées au conseil - à Aden (sud).

Les deux sources ont déclaré que les hommes armés avaient pris d'assaut, mercredi, la maison d'un membre du conseil local du district de Tawahi et chef de la commission salariale des forces de sécurité , "Mohamed Taher", et l'ont emmené vers une destination inconnue, sans donner plus de détails.

Taher avait été nommé par le commandement des forces de la coalition arabe - l'Arabie Saoudite - à Aden, à la tête de la commission salariale des forces de sécurité, dans le cadre des efforts visant à mettre en œuvre l'accord de Riyad pour mettre fin à la crise qui existait en août dernier.

Les médias locaux ont rapporté que Taher avait été emmené au siège de l'Unité antiterroriste (supervisée par les Émirats), dans la zone de "Gold Mohur", mais le correspondant d'Anadolu n'a pas obtenu de confirmation d'autres sources à ce sujet.

Le 5 novembre dernier, l'Arabie Saoudite a parrainé un accord entre le gouvernement yéménite et le Conseil de transition soutenu par les Émirats arabes unis pour mettre fin à la crise et normaliser la situation à Aden, et a fixé un délai de «deux mois» pour sa mise en œuvre, mais la plupart des termes de l'accord n'ont pas été mis en œuvre jusqu'à présent, au milieu d'accusations des deux côtés d'entraver sa mise en œuvre.

Aden, la capitale temporaire du Yémen, a connu de violents combats entre les forces gouvernementales et les militants du Conseil de transition début août, qui ont pris fin avec le contrôle transitoire d'Aden et l'expulsion du gouvernement légitime.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın