Monde

Washington appelle à contrer les menaces à l'approche des élections libyennes

- L'ambassadeur américain à Tripoli a appelé toutes les parties à rester calmes, à apaiser les tensions et à respecter les processus électoraux

1 23   | 01.12.2021
Washington appelle à contrer les menaces à l'approche des élections libyennes

Libyan

AA/Libye

Les Etats-Unis ont appelé, mercredi, à empêcher les groupes armés de menacer les élections libyennes prévues le 24 décembre.

C'est ce qui ressort d'un bref communiqué de l'ambassadeur américain en Libye, Richard Norland, publiée par l'ambassade de son pays sur Twitter.

La milice du chef de guerre libyen Khalifa Haftar a assiégé, lundi, la Cour d'appel de Sabha, dans le sud de la Libye, à l'approche d'une audience consacrée au recours de Seif al-Islam Kadhafi contre la décision de l'exclure des élections présidentielles du pays. La milice armée a fini par se retirer, mardi.

Les raisons du retrait des forces de Haftar demeurent toujours floues, mais la mission de l'ONU en Libye a exprimé, lundi, son inquiétude face au siège du tribunal, et s'est engagée à imposer des sanctions du Conseil de sécurité de l'ONU contre "ceux qui entravent la justice et le système électoral".

"Les Etats-Unis partagent les préoccupations des libyens et de la communauté internationale", a déclaré Norland.

Il a, en ce sens, appelé à empêcher "les groupes armés de menacer les prochaines élections, qui débuteront le 24 décembre ainsi que l'aspiration de millions de libyens à voter", a rapporté le communiqué.

Norland a appelé ''toutes les parties à se calmer, à réduire les tensions et à respecter les processus électoraux juridiques et administratifs en cours menés par les libyens''.

La Commission électorale libyenne a annoncé, la semaine dernière, une liste préliminaire de 73 candidats à l'élection présidentielle, dont ont été exclus Kadhafi et 24 autres candidats.

Un tribunal libyen a décidé, mardi, d'exclure le général à la retraite Khalifa Haftar de la liste des candidats à l'élection présidentielle prévue le 24 décembre, rapportent des médias locaux.

Les Libyens espèrent que les élections contribueront à mettre fin au conflit armé qui sévit dans ce pays riche en pétrole. Avec le soutien de pays arabes et occidentaux, de mercenaires et de combattants étrangers, la milice de Haftar a combattu pendant des années l'ancien gouvernement d'entente nationale reconnu par la communauté internationale.

* Traduit de l'arabe par Hajer Cherni

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın