Monde

Wall Street Journal : les Taliban autorisent les filles à retourner à l'école dans le nord de l'Afghanistan

- Les responsables du mouvement ont exigé le port du voile, appelant les filles à garder le silence quand elles prennent le chemin de l'école, selon le journal américain

Mennatallah H. H. M. Said A.   | 13.10.2021
Wall Street Journal : les Taliban autorisent les filles à retourner à l'école dans le nord de l'Afghanistan

Afghanistan

AA/Kaboul

Le journal américain, "The Wall Street Journal", a indiqué que le mouvement Taliban a permis aux collégiennes et lycéennes de reprendre les cours dans plusieurs provinces du nord de l'Afghanistan, à condition qu'elles "portent le voile et préservent le silence".

Le journal a ajouté dans un article publié mercredi à l'aube, que les écoles secondaires pour filles ''ont rouvert dans 4 provinces dans le nord du pays - où les femmes sont beaucoup plus actives dans la société que dans le sud et l'est- avec l'approbation des responsables locaux du gouvernement Taliban."

Des enseignants, des étudiants et un porte-parole des Taliban ont confirmé la décision, qui selon eux, ne concerne pas la capitale, Kaboul, a rapporté le journal américain.

D'après The Wall Street Journal, cette décision reflète la volonté des Taliban de façonner leur politique en fonction des différences culturelles à travers le pays, contrairement aux années 1990, lorsqu'ils avaient imposé des règles sociales sévères et interdit aux femmes d'aller à l'école, de travailler et de quitter la maison sans tuteur.

Dans les provinces de Balkh et Kunduz, qui comprennent les deux plus grandes villes du nord, Mazar-i-Sharif et Kunduz, les écoles de filles sont ouvertes depuis environ un mois.

A Balkh, le plus haut responsable de l'éducation des Taliban a demandé aux enseignants de persuader les filles de retourner à l'école.

Des écoles pour adolescentes ont également rouvert dans les provinces de Sari Pul et Jowzjan (nord).

''Des Taliban viennent à l'école et vérifient le registre des présences'', a déclaré Sadaf, une élève à Sari Pul.

Et l'écolière de poursuivre : "ces derniers nous ont appelées à porter le voile, de ne pas porter de talons hauts ni de sandales et de ne pas faire de bruit en marchant''.

Le journal a également souligné qu'un tiers des 3 000 étudiantes ne sont pas retournées sur les bancs de l'école même après la réouverture des établissements scolaires à Kunduz.

En septembre dernier, les Taliban ont rouvert des écoles secondaires pour les garçons dans tout l'Afghanistan et des écoles primaires pour tous, où les garçons et les filles suivent un enseignement dans des classes séparées.

De son côté, Akif Mohajer, porte-parole du ministère taliban de la défense, des bonnes mœurs, a confirmé que la réouverture des écoles secondaires pour filles concernera toute les villes à travers le pays.

Cependant, la date de réouverture les lycées pour filles à travers le pays demeure floue.

Le 15 août dernier, le mouvement Taliban est parvenu à contrôler la quasi-totalité de l'Afghanistan, y compris la capitale Kaboul, au moment où les forces américaines se sont retirées du pays.

* Traduit de l'arabe par Hajer Cherni

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın