Monde

Tourisme mondial: La pandémie de Covid-19 a causé une perte de 1 300 milliards de dollars

- Les restrictions sur la mobilité touristique et la fermeture des frontières ont fait reculer le tourisme mondial à son niveau d'il y a trente ans

Fuat Kabakcı   | 28.09.2021
Tourisme mondial: La pandémie de Covid-19 a causé une perte de 1 300 milliards de dollars

Ankara

AA / Ankara

La pandémie de Covid-19 a causé une perte de 1 300 milliards de dollars de revenu au tourisme mondial.

C'est ce qui ressort des données publiées dans les rapports de l'Organisation mondiale du Tourisme des Nations Unies (ONU).

Les couvre-feu imposés dans nombreux pays, les restrictions sur les voyages et le secteur tertiaire après l'apparition du nouveau coronavirus en Chine en début 2020, ont frappé le tourisme dans le monde entier.

Ainsi, le secteur touristique a quasiment retrouvé ses niveaux des années 1990 à cause des précautions visant à endiguer le coronavirus.

Suite aux déclarations faites par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), notamment l'annonce d'une "pandémie" le 11 mars 2020, des restrictions ont été imposées contre les touristes à l'échelle mondiale, à partir du 20 avril 2020.

La mobilité des touristes a baissé de 16% en février 2020, puis de 64% en mars 2020 et de 97% en avril 2020.

Malgré une amélioration des conditions entre mai et décembre 2020, la mobilité touristique n'a pas pu dépasser le taux de 15%.

Les réservations dans les hôtels ont baissé de 47%, les réservations de vol aérien ont baissé de 81% et le nombre de touristes a baissé de 74%.

L'Europe a été la principale destination touristique fermée aux visites, suivie du Moyen-Orient, de l'Afrique, des États-Unis et de l'Asie-Pacifique.

Le nombre de touristes dans le monde entier a été de 1 461 millions de personnes en 2019. ce chiffre a reculé à 381 millions de personnes en 2020, soit une baisse de 74%.

Durant la pandémie, 100 à 120 millions de personnes travaillant dans le secteur touristique ont perdu leur emploi.

La pandémie a ainsi causé une perte de 1 300 milliards de dollars de revenu dans ce secteur, provoquant en outre une baisse de 2 000 milliards de dollars dans le produit mondial brut.

- Le tourisme en recul de 30 ans

Les restrictions sur la mobilité touristique et la fermeture des frontières ont fait reculer le tourisme mondial à son niveau d'il y a trente ans.

En 1989, le monde comptait 438 millions de touristes. Ce chiffre a augmenté à 530 millions de personnes en 1995-1996, puis à 673 millions en 2000-2001, à 810 millions en 2005, à 956 millions en 2010-2011, à 1 203 millions en 2016 et à 1 461 millions en 2019.

Le nombre de touristes a chuté de 85% en un an, à cause de la pandémie, revenant quasiment à son niveau des années 1990.

-Les effets des restrictions sur les habitudes

Les préférences et les habitudes des touristes ont changé avec la fermeture totale ou partiale de certaines destinations.

Certains ont opté pour des voyages courte distance, alors que d'autres se sont précipités vers les zones rurales.

Les touristes âgés ont voyagé moins mais le nombre de jeunes touristes a augmenté.

Il est prévu que le secteur touristique retrouvera son niveau de 2019 et compensera ses pertes dans l'espace de deux à quatre ans.

*Traduit du turc par Nur Asena Ertürk

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.