Monde

Territoires occupés : environ 40 détenus palestiniens entament une grève ouverte de la faim

- Les détenus réclament ainsi "l’amélioration des conditions au sein du centre de détention et la fin de la politique d’oppression"

Mohammed Maher Ben Romdhane   | 04.12.2019
Territoires occupés : environ 40 détenus palestiniens entament une grève ouverte de la faim

Ramallah

AA - Qays Abu Samra - Ramallah

Une quarantaine de détenus palestiniens dans la prison israélienne d’Ascalan a entamé, mercredi, une grève ouverte de la faim en protestation contre les conditions de détention.

Le président de l’instance des Affaires des prisonniers palestiniens relevant de l’Organisation de Libération de la Palestine (OLP), Qadri Abu Baqar, a déclaré : "Les détenus dans la prison d’Ascalan ont informé la direction de la prison qu’ils entament une grève ouverte de la faim jusqu’à la réalisation de leurs revendication."

Le responsable palestinien a expliqué, dans une déclaration à l’Agence Anadolu, que les détenus palestiniens ont fait l’objet de fouilles drastiques et répressives. Leurs effets personnels ont également été détruits. Ils réclament, par le biais de cette grève, "l’amélioration des conditions au sein du centre de détention et la fin de la politique d’oppression".

D’après les statistiques officielles de l’Instance des Affaires des prisonniers palestiniens, 5 000 Palestiniens sont emprisonnés par Israël, dont 200 enfants, 40 femmes, 400 prisonniers administratifs (sans accusations) et 700 personnes malades n’ayant pas accès aux soins nécessaires.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın