Monde

Taliban: les pourparlers de Moscou étaient « positifs et utiles »

-« Tous les participants s'accordaient sur la nécessité d’établir une stabilité durable en Afghanistan », selon le vice-Premier ministre du gouvernement intérimaire formé par les Taliban, Abdul Salam Hanafi.

Raşa Evrensel   | 21.10.2021
Taliban: les pourparlers de Moscou étaient « positifs et utiles »

Istanbul

AA/Istanbul

Le vice-Premier ministre du gouvernement intérimaire formé par les Taliban, Abdul Salam Hanafi, a déclaré que les pourparlers internationaux sur l'Afghanistan accueillis par Moscou étaient « positifs et utiles », et tous les participants s'accordaient sur la nécessité d’établir une stabilité durable en Afghanistan.

Hanafi a ajouté, dans un entretien accordé à la chaîne « Russia Today », jeudi, que « les droits de l'homme sont actuellement respectés en Afghanistan, notamment les droits à l'éducation et au travail ».

Le responsable taliban a estimé que « la position russe est forte et peut contribuer au renforcement de la sécurité dans la région », exprimant par ailleurs « la volonté de son gouvernement d'entretenir de bonnes relations avec les pays du monde, notamment les États-Unis ».

Au sujet des récents attentats à la bombe perpétrés en Afghanistan, Hanafi a déclaré que « des explosions peuvent survenir dans n'importe quel pays, mais nous sommes déterminés à assurer la sécurité de tous les citoyens ».

« Ce sont des crimes commis par des criminels et ceux qui ont des croyances extrêmes, qui n'ont rien à voir avec la « Charia », alors que nous sommes déterminés à établir la justice et la loi », a fait observer Hanafi.

Le vice-Premier ministre taliban a souligné que « le gouvernement actuel est déterminé à établir la sécurité dans tout le territoire afghan, les pays frontaliers et dans toutes les régions, et ne permettra à personne d’utiliser l’Afghanistan comme base arrière pour déstabiliser les pays voisins ».

Les pourparlers internationaux sur l'Afghanistan ont démarré mercredi dans la capitale russe, Moscou, en présence des ministres des Affaires étrangères de 10 pays, et des ministres du gouvernement intérimaire formé par les Taliban.

Au terme des pourparlers, les parties prenantes ont souligné la nécessité de travailler avec les Taliban et l’impératif pour le mouvement de prendre des mesures pour former un gouvernement afghan « réellement inclusif », indique le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué rendu public jeudi.

Des représentants et de hauts responsables de Russie, de Chine, du Pakistan, d'Iran, d'Inde, du Kazakhstan, du Kirghizistan, du Tadjikistan, du Turkménistan et d'Ouzbékistan, ainsi qu'une délégation de haut niveau du gouvernement intérimaire formé par les Taliban, ont pris part aux pourparlers.

Le 15 août, les Taliban ont pris le contrôle de la quasi-totalité de l'Afghanistan, parallèlement à la phase finale du retrait militaire américain qui s'est achevé à la fin du même mois.


*Traduit de l’arabe par Majdi Ismail


Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.