Monde

Syrie : Plus de 700 journalistes tués depuis le début de la guerre civile

- Selon un rapport publié par le Réseau syrien pour les droits de l'homme, à l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse 2020

Mourad Belhaj   | 03.05.2020
Syrie : Plus de 700 journalistes tués depuis le début de la guerre civile Photo d'archives

Ankara

AA / Ankara

Plus de 700 journalistes ont été tués lors d'attaques en Syrie depuis le début de la guerre civile en 2011, a déclaré dimanche le Réseau syrien pour les droits de l'homme (SNHR).

Dans un rapport publié à l'occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse 2020, le réseau des droits de l'homme a déclaré que "707 journalistes ont été tués depuis mars 2011 à ce jour, dont 78% par les forces du régime syrien".

Selon le rapport, il y a eu au moins 1 169 arrestations et enlèvements de journalistes en Syrie entre mars 2011 et mai 2020.

"Le Réseau syrien pour les droits de l'homme (SNHR) exige la libération de 422 journalistes en Syrie, dont la plupart sont détenus par le régime syrien, et sont maintenant menacés par la pandémie de COVID-19", a déclaré le SNHR.

Le rapport souligne que le régime syrien porte la plus grande responsabilité de l’horrible statut de la Syrie dans le monde en ce qui concerne la liberté de la presse et le travail des médias.

La Syrie est le théâtre d’une guerre civile depuis le début de 2011, lorsque le régime Assad a réprimé les manifestations pro-démocratie avec une férocité inattendue, qui s'est ensuite transformée en affrontements sanglants et en interventions de forces extérieures.

Des centaines de milliers de personnes ont été tuées et plus de 10 millions d'autres déplacées, selon les chiffres de l'ONU.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.