Monde

Soutien aux rebelles du M23 : Les autorités congolaises ont convoqué l’ambassadeur rwandais

- Pour lui adresser une « mise en garde sévère » de la République démocratique du Congo à l’endroit du Rwanda

Fatma Bendhaou   | 31.05.2022
Soutien aux rebelles du M23 : Les autorités congolaises ont convoqué l’ambassadeur rwandais

Kinshasa


AA / Kinshasa / Pascal Mulegwa

Les autorités congolaises ont convoqué, mardi, l’ambassadeur du Rwanda pour lui adresser une « mise en garde sévère » de la République démocratique du Congo à l’endroit du Rwanda que Kinshasa accuse de soutien aux rebelles du M23 aux prises avec les forces congolaises dans l’Est du pays.

« Nous avons invité l’ambassadeur du Rwanda (Vincent Karega) pour lui signifier trois mots. Le premier c’est la protestation, le deuxième c’est désapprobation et en fin … c’est une mise en garde sévère face au comportement du Rwanda », a déclaré la vice - première ministre et ministre congolaise de l’Environnement, Ève Bazaiba représentant son collègue des Affaires étrangères.

L’ambassadeur rwandais n’a pas fourni des détails sur le contenu du message adressé à Kinshasa. Son expulsion est réclamée par la société civile congolaise et dans les milieux politiques. Il a déclaré à la presse que « c’est aux deux pays d’estimer la nécessité et la durée de ma présence ».

Kinshasa refuse pour le moment de fermer toutes les portes de la discussion.

Le RDC a suspendu les vols de la compagnie aérienne RwandAir sur le territoire congolais et porte l’affaire à l’international. Dans une correspondance au conseil de sécurité des Nations unies, le chef de la diplomatie congolaise, Christophe Lutundula, a réclamé mardi une condamnation « sans équivoque et ferme » du Rwanda et du M23.

Le président de l'Assemblée nationale a, pour sa part, annoncé, ce mardi, que son institution entreprendra un périple diplomatique à travers le monde pour présenter aux États et organisations internationales, le mécontentement du peuple congolais, qui « désapprouve totalement le mauvais voisinage avec le Rwanda ».

Le Rwanda a dénoncé des tirs de l’armée congolaise sur son territoire. Le ministre rwandais des Affaires Étrangères, Vincent Biruta, a déclaré mardi que dans le cas où la RDC « continue de provoquer le Rwanda, des représailles seront faites ».

« Nous nous devons de protéger nos citoyens et frontières. Quand un pays est attaqué, il doit se protéger », a ajouté le ministre. Kigali accuse Kinshasa de collusion avec les rebelles des FDLR ( forces démocratiques pour la libération du Rwanda) réfugiés depuis près de 30 ans dans l’Est congolais. Les rebelles du M23 ont relancé des hostilités, début mars, contre l’armée congolaise pour exiger du gouvernement l’application des accords de paix conclus en 2013.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın