Politique, Monde

Slovaquie: les dirigeants européens doivent cesser de négocier sur leurs principes avec la Russie

- "Si l’Ukraine échoue, nous sommes les prochains”, a déclaré le Premier ministre, Eduard Heeger

Mohammed Hamood Ali Alragawi   | 25.05.2022
Slovaquie: les dirigeants européens doivent cesser de négocier sur leurs principes avec la Russie

Davos

AA/Istanbul

Le Premier ministre slovaque, Eduard Hegeer, a appelé mercredi les dirigeants des Etats membres de l'Union européenne à "cesser de négocier" sur leurs principes lorsqu'ils traitent avec la Russie.

C'est ce qui ressort de son discours prononcé lors de l'une des sessions du Forum économique mondial de Davos, selon ce qui a été rapporté par le média américain "CNN".

"Nous avons échangé nos valeurs contre du gaz et du pétrole bon marché pendant très longtemps. Le marchandage avec (le président russe Vladimir) Poutine a provoqué une guerre en Ukraine, une guerre féroce dans laquelle des gens meurent. Les Ukrainiens ont sacrifié leur sang pour nos valeurs, nous n'avons donc pas à (faire de compromis)", a lancé le Premier ministre.

“Si l’Ukraine échoue, nous sommes les prochains”, a-t-il lancé.

Concernant l'adhésion de Kiev à l'Union européenne, Hegeer a demandé au bloc de travailler avec l'Ukraine et les pays des Balkans pour proposer des "règles communes" afin qu'ils puissent rejoindre l'alliance.

Lundi, les travaux du Forum économique mondial ont débuté dans la ville suisse de Davos, pour la première fois en directe après deux ans de réunions virtuelles en raison de la pandémie de coronavirus.

Une cinquantaine de chefs d'Etat et plus de 2 500 personnalités politiques et économiques et hommes d'affaires participent aux travaux du forum, qui se tient chaque année en janvier à Davos.

L'édition de cette année s'articule autour du thème "l'histoire à un tournant décisif", en rapport avec la guerre en Ukraine, qui a affecté les articulations de l'économie mondiale.

Le 24 février, la Russie a lancé une attaque contre l'Ukraine, suivie d'un rejet international et de sanctions contre Moscou.

La Russie exige que l'Ukraine renonce à son projet de rejoindre des entités militaires, ce que Kiev considère comme une ingérence dans sa souveraineté.

*Traduit de l'arabe par Wejden Jlassi


Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın