Monde

Report du 6ème round de pourparlers autour de la délimitation des frontières maritimes entre le Liban et Israël

- Pour une durée indéterminée en raison des conditions préalables d'Israël

1 23   | 05.05.2021
Report du 6ème round de pourparlers autour de la délimitation des frontières maritimes entre le Liban et Israël

Lebanon

AA / Liban

Des sources libanaises ont déclaré, mercredi, que la sixième session des négociations consacrée à la délimitation de la frontière maritime avec Israël a été reportée indéfiniment, en raison des conditions préalables de Tel Aviv, que Beyrouth rejette.

La chaîne libanaise Al-Jadeed Tv (privée) a rapporté que la session prévue aujourd'hui à Ras al-Naqoura (sud) a été reportée après que la délégation de négociation libanaise dirigée par le général de brigade Bassam Yassin a refusé de s'y rendre.

Et de préciser que la raison du rejet était "les conditions préalables israéliennes concernant la limitation des négociations à une superficie de 860 kilomètres carrés".

Il a été convenu de tenir la sixième session lors de la cinquième session des négociations sur la délimitation de la frontière maritime qui ont été tenues, mardi, entre les délégations israélienne et libanaise, sous les auspices de l'ONU et avec la médiation américaine, après une interruption d'environ 5 mois.

Après la fin du cinquième tour, le président libanais Michel Aoun a déclaré, dans un communiqué, qu'il avait demandé à sa délégation de pourparlers autour de la délimitation des frontières avec Israël de ne pas achever les négociations avec des conditions préalables.

Selon le communiqué, Aoun a été informé sur "le déroulement de la réunion et la participation de la délégation américaine, qui a demandé que les négociations soient limitées uniquement entre la ligne israélienne et la ligne libanaise déposée auprès des Nations Unies, contrairement à la proposition libanaise et le principe de la négociation sans conditions préalables. "

En octobre 2020, des négociations indirectes ont commencé entre les deux pays pour délimiter les frontières maritimes sous les auspices des Nations Unies et des États-Unis, mais après 4 sessions, le cinquième tour, initialement prévu pour le 2 décembre dernier, avait été reporté par Israël.

Le Liban est empêtré dans un conflit avec Israël concernant une zone de la Méditerranée d’une superficie d'environ 860 kilomètres carrés, connue sous le nom de zone n° 9, riche en pétrole et en gaz. Beyrouth a annoncé en janvier 2016 le lancement de sa première série de licences de prospection.

Au cours des précédentes négociations, le Liban avait formulé la demande de prolonger sa ligne de démarcation plus au sud, faisant passer la zone litigieuse d'une superficie d’environ 860 kilomètres carrés à une superficie de 2 300 kilomètres carrés, ce qu’Israël rejette.

*Traduit de l'arabe par Hend Abdessamad

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın