Politique, Monde

Presse israélienne: l'avion de Haftar a fait une escale de deux heures à l'aéroport Ben Gourion

- Selon la Société de radiodiffusion publique israélienne

1 23   | 15.01.2022
Presse israélienne: l'avion de Haftar a fait une escale de deux heures à l'aéroport Ben Gourion

Quds

AA / Jerusalem

Un avion appartenant au général libyen retraité, Khalifa Haftar, a fait une escale à l'aéroport israélien Ben Gourion, pour la deuxième fois en moins de 3 mois, selon la presse israélienne.

La Société de radiodiffusion publique israélienne, dans sa version arabe, Makan, a indiqué ce samedi, que des observateurs du trafic aérien international ont repéré hier l'avion privé de Haftar, qui a atterri à l'aéroport David Ben Gourion à Tel-Aviv (centre).

Et d’ajouter que l'avion de Haftar a fait escale à l'aéroport israélien pendant deux heures, avant de repartir, sans préciser sa destination.

La chaîne israélienne n'a pas précisé qui était à bord de l'avion, qui l'a rencontré en Israël, ni le motif de la visite.

Cependant, le correspondant militaire de la chaîne officielle "KAN", Itay Blumental, a indiqué, dans la journée du vendredi, dans un tweet, que l'avion privé de Haftar (modèle P4-RMA), a atterri à l'aéroport Ben Gourion "après une escale diplomatique à Chypre".

"Après deux heures au sol, l'avion est reparti vers Chypre", a ajouté Blumental, étayant ses propos par des images de la société "Flight Radar", spécialisée dans le suivi du trafic aérien, sans fournir de plus amples détails.

Ce n'est pas la première fois que l'avion privé de Haftar arrive à l'aéroport Ben Gourion.

Le 2 novembre 2021, l'avion de Haftar a atterri à l'aéroport israélien, avec à son bord son fils Saddam, selon ce qui a été rapporté par la presse israélienne.

Sur 22 pays arabes, seuls 6 pays, à savoir l'Égypte, la Jordanie, le Bahreïn, les Émirats arabes unis, le Soudan et le Maroc, ont établi des relations officielles avec Israël, qui refuse l'établissement d'un État palestinien indépendant aux frontières du 4 juin 1967, et avec Jérusalem-Est comme capitale.

Le Premier ministre libyen, Abdelhamid Dbeibeh, a démenti, dans la journée du mercredi, le bien-fondé des "rumeurs" portant sur sa rencontre avec des responsables israéliens en Jordanie, soulignant dans un bref communiqué de son gouvernement que "cela ne s'est pas produit et ne se produira pas à l'avenir, et notre position est ferme et claire concernant la question palestinienne".

Le communiqué gouvernemental a été rendu public en réponse à un rapport de la chaîne Al-Arabiya Al-Hadath, qui a déclaré que "Dbeibeh a discuté avec le chef du service de renseignement israélien (Mossad), à Amman, de la normalisation des relations entre la Libye et Israël", sans préciser la date de cette rencontre.

* Traduit de l’arabe par Mounir Bennour.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.