Monde

Président du Conseil européen : La Russie est responsable de la crise alimentaire mondiale

- Charles Michel a déclaré que le Kremlin utilise l'alimentation comme une "arme de guerre silencieuse"

Abduljabbar Aburas   | 26.06.2022
Président du Conseil européen : La Russie est responsable de la crise alimentaire mondiale

Germany

AA / Allemagne

Le président du Conseil européen, Charles Michel, a estimé, dimanche, que "les jeux de la faim dangereux auxquels se livre la Russie sont les seuls responsables de la crise alimentaire mondiale."

Les dirigeants des principales économies mondiales se sont réunis aujourd'hui en Allemagne, pour discuter de sanctions supplémentaires contre la Russie et de la reconstruction de l'Ukraine à moyen et long terme.

Lors d'une conférence de presse donnée à l'occasion du sommet, Michel a déclaré que le Kremlin utilise la nourriture comme une "arme de guerre silencieuse".

"Nous devons affronter énergiquement la propagande russe sur les prix des aliments et des produits fertilisants", a-t-il ajouté.

Et de poursuivre : "L'UE soutient les efforts des Nations unies pour rouvrir les routes maritimes d'une manière qui réponde également aux préoccupations de l'Ukraine en matière de sécurité".

Le président du Conseil européen a expliqué que les initiatives mondiales en faveur de la sécurité alimentaire sont également soutenues et que "l'Union européenne s'efforce de mobiliser près de 600 millions d'euros (634 millions de dollars) pour aider les partenaires les plus durement affectés."

Il a également réaffirmé que l'UE s'engage à soutenir la reconstruction de l'Ukraine.

Charles Michel a souligné que les pays du G7 "partagent tous les mêmes objectifs : priver la machine de guerre russe d'oxygène tout en ménageant nos économies. L'Union européenne sera aux côtés de l'Ukraine sur le long terme".

C'est dans le complexe hôtelier d'Elmau Palace, sur les Alpes, dans le sud de l'Allemagne, qu'ont débuté, dimanche, les réunions du G7, qui verront la guerre russo-ukrainienne et les crises économiques qui en découlent figurer en tête de l'ordre du jour du sommet.

Le Groupe des Sept est composé de l'Italie, de l'Allemagne, des États-Unis, de la France, du Canada, du Japon et du Royaume-Uni, qui représentent environ 38 % du PIB mondial.

Les membres du G7 discutent, lors de ce sommet, des moyens de juguler l'inflation mondiale et de renforcer les chaînes d'approvisionnement des différents pays du monde, dans le but de surmonter l'aggravation de la crise de l'inflation.


*Traduit de l’Arabe par Mourad Belhaj

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.