Monde

Poutine : "Nous sommes prêts à discuter des moyens d'exporter les céréales ukrainiennes"

- Et des moyens de le faire depuis les ports de la mer Noire

Abduljabbar Aburas   | 28.05.2022
Poutine : "Nous sommes prêts à discuter des moyens d'exporter les céréales ukrainiennes"

Moskova

AA / Moscou

Le président russe, Vladimir Poutine, a annoncé ce samedi que la Russie était prête à discuter des moyens d'exporter les céréales ukrainiennes, notamment depuis les ports de la mer Noire.

C’est ce qui ressort d'une conversation téléphonique tripartite qui a réuni son homologue français, Emmanuel Macron, et le chancelier allemand, Olaf Scholz. Au cours de communication, ils ont discuté de la situation en Ukraine, selon un communiqué publié par le Kremlin.

Le communiqué, diffusé par la chaîne d’information Russia Today, a indiqué qu'"une attention particulière a été portée à la situation des négociations, qui ont été gelées à cause de Kiev", et que le président Poutine a affirmé "l'ouverture de la partie russe à la reprise du dialogue".

Selon le présidence russe : "Un échange approfondi de points de vue a eu lieu sur les aspects objectifs de la situation en Ukraine. Le président russe a été informé en détail des derniers développements de l'opération militaire en cours".

Vladimir Poutine a également mis en garde contre les dangers des livraisons d'armes à l'Ukraine, affirmant que cela déstabiliserait la situation et exacerberait la crise humanitaire.

Il a déclaré que l'approvisionnement en produits agricoles en provenance de Russie pourrait réduire les tensions actuelles sur le marché alimentaire mondial, soulignant en même temps la nécessité de lever les sanctions contre Moscou.

Le président russe a souligné que la Russie est prête à discuter des moyens d'exporter les céréales, notamment depuis les ports de la mer Noire.

L'Union européenne accuse la Russie de confisquer les stocks de céréales et les moyens de production ukrainiens et de bombarder les silos de céréales à travers le pays.

Le 24 février, la Russie a entamé une guerre contre l'Ukraine, qui a suscité une colère internationale et des sanctions contre Moscou. La Russie exige que Kiev renonce à son projet d’adhésion à des entités militaires, ce que l’Ukraine considère comme une ingérence dans ses affaires de souveraineté.

* Traduit de l’arabe par Mounir Bennour.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.