Monde

Paris : 120 femmes et enfants réfugiés risquent l’expulsion après la décision de la préfecture

- Alors que 13 d’entre d’elles son enceintes, le Collectif Pasteur, qui défend le droit des réfugiés, demande des propositions de relogements pérennes

Ekip   | 11.06.2022
Paris : 120 femmes et enfants réfugiés risquent l’expulsion après la décision de la préfecture

France

AA/Paris/Fatih KARAKAYA

120 femmes et enfants réfugiés risquent l'expulsion d'un ancien restaurant où ils ont pris refuge depuis le 13 mai à Montreuil (Paris), selon le Collectif Pasteur.

En effet, d’après le collectif qui défend le droit des réfugiés, ces personnes arrivées de plusieurs pays d'Afrique se sont réfugiées dans un restaurant vide et insalubre et la préfecture leur demande de quitter les lieux sans proposer d’alternatives.

Comme l’indique le Collectif Pasteur dans son communiqué, la Préfecture a transmis mercredi dernier, un avis d'expulsion et depuis vendredi la police peut intervenir à tout moment pour mettre à la rue « ces femmes et leurs enfants ». D’ailleurs vendredi, ces réfugiés ont protesté pour attirer l’attention sur leurs conditions de vie déplorable.


En effet, alors que 13 d’entre elles sont enceintes, le Collectif Pasteur estime, dans son communiqué, que « le restaurant qui sert de logement est insalubre » et demande à la préfecture de proposer des solutions durables.

Enfin, toujours selon le communiqué, le Collectif a annoncé son intention de demander l’annulation de l’expulsion afin de « laisser le temps nécessaire aux familles pour trouver des solutions de relogement".

En attendant, les membres du Collectif ont lancé une cagnotte en ligne afin d’aider les familles à trouver un logement.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.