Monde

Ottawa salue la formation d’un nouveau gouvernement en Haïti

- Le président haïtien a été assassiné à son domicile, le 7 juillet courant

Ekip   | 23.07.2021
Ottawa salue la formation d’un nouveau gouvernement en Haïti

Canada

AA / Montréal / Hatem Kattou

Le Canada a salué, jeudi, par la voie de sa diplomatie, la formation du nouveau gouvernement en Haïti.

C’est ce qui ressort d’un communiqué mis en ligne, jeudi, par le ministère canadien des Affaires étrangères, sur son site électronique.

« Au nom du gouvernement du Canada, je félicite le premier ministre Ariel Henry pour la formation d’un nouveau gouvernement en Haïti », lit-on dans le communiqué signé par le ministre canadien des Affaires étrangères, Marc Garneau.

Un nouveau gouvernement a été formé, mardi, en Haiti. Il est présidé par Ariel Henry, un médecin de 71 ans, qui avait été nommé à ce poste par le président Moise avant sa mort. Le Premier ministre intérimaire, Claude Joseph, a repris son portefeuille à la tête des Affaires étrangères.

« J’encourage le premier ministre Henry à maintenir un dialogue ouvert avec le peuple haïtien et j’appelle toutes les parties prenantes à s’investir pour rétablir le fonctionnement des institutions de l’État et garantir la tenue d’une élection d’ici la fin de l’année », poursuit le texte.

« J’encourage également le premier ministre Henry et son gouvernement à tout mettre en œuvre pour améliorer les conditions de vie de la population d’Haïti », appelle Garneau.

Le communiqué indique que le Canada, « en tant que partenaire de longue date, s’engage à fournir une assistance accrue au peuple haïtien et nous demeurons déterminés à soutenir Haïti en vue d’un avenir plus démocratique, plus sécuritaire et plus prospère ».

La déclaration rappelle que « Le Canada et Haïti sont unis, depuis longtemps, par une profonde amitié, laquelle est renforcée par une langue commune, les liens étroits entre nos populations et une longue histoire en matière de coopération ».

« Au Canada, la communauté haïtienne contribue à rendre nos quartiers plus dynamiques et nos communautés plus prospères », conclut le texte.

Le président haïtien Jovenel Moïse a été assassiné le 7 juillet par un groupe armé, alors qu’il se trouvait dans sa résidence privée, un acte qui a entrainé le pays dans un autre cycle d’instabilité politique et de violence.

Le ministre canadien des Affaires étrangères, Marc Garneau, s'était entretenu avec son homologue haïtien, Claude Joseph, par ailleurs, Premier ministre intérimaire de l’île, à l’époque, avec qui il a évoqué la nécessité de sécuriser l’aide humanitaire dans le pays.

Il convient de noter que la communauté haïtienne au Canada s’élève à près de 165 mille personnes (chiffres de 2016), dont la majorité (86%) est établie dans la province francophone du Québec, particulièrement dans la métropole montréalaise (92%).

De nombreux haïtiens se sont réfugiés au Canada des suites de la dictature ou des conflits internes qui secouent leur pays depuis des décennies ou encore en raison des catastrophes naturelles, notamment, le séisme de janvier 2010.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın