Monde

OTAN: des dizaines de milliers de soldats russes sont toujours massés aux frontières de l'Ukraine

-« La Russie a imposé certaines restrictions en mer Noire, il était donc impératif que l'OTAN fasse preuve de vigilance et suive de près l'évolution de la situation », a déclaré le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg.

Aladdin Mustafaoğlu   | 06.05.2021
OTAN: des dizaines de milliers de soldats russes sont toujours massés aux frontières de l'Ukraine

Brussels Hoofdstedelijk Gewest

AA/Bruxelles

Le secrétaire général de l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord (OTAN), Jens Stoltenberg, a déclaré que la Russie avait retiré un groupe de ses soldats, après avoir renforcé sa présence militaire aux frontières de l’Ukraine, ajoutant que « des dizaines de milliers de soldats russes se trouvaient toujours dans la région ».

C’est ce qui ressort des déclarations de Stoltenberg faites lors de la réunion des ministres de la défense de l'Union européenne, tenue à Bruxelles (Belgique).

Le secrétaire général de l’Alliance a indiqué que la réunion abordera la position « hostile » de la Russie et des questions telles que l'Afghanistan et l'Ukraine.

Il a rappelé dans ce sens que la Russie avait, au cours des dernières semaines, renforcé massivement sa présence militaire aux frontières de l’Ukraine.

Et Stoltenberg d’ajouter, « Nous avons constaté une légère diminution du nombre de soldats russes, mais des dizaines de milliers sont toujours là ».

Il a également souligné que la Russie avait imposé certaines restrictions en mer Noire, et qu’il était donc impératif que l'«OTAN» fasse preuve de vigilance et suive de près l'évolution de la situation.

Le 30 mars le chef d’état-major des forces armées ukrainiennes, Rouslan Khomtchak, avait annoncé que les forces armées russes avaient envoyé des unités dans une zone proche de la frontière sous prétexte de mener des exercices militaires.

Quelques semaines plus tard, le 23 avril, le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou avait annoncé le retrait des forces de son pays des frontières de l’Ukraine.

Des tensions ont éclaté entre Moscou et Kiev, sur fond de l'ingérence russe en Ukraine après le renversement du régime de l'ancien Président ukrainien, Viktor Ianoukovitch (proche de Moscou) fin 2013.

La situation s'est aggravée en raison du soutien de Moscou aux séparatistes qui lui sont fidèles à Donetsk, dans la région du Donbass et dans la péninsule de Crimée (sud) et de l'annexion ultérieure de la Crimée par la Russie à ses territoires à la suite d'un référendum unilatéral, le 16 mars 2014.

Des affrontements sporadiques se poursuivent dans le Donbass, entre les forces ukrainiennes et les séparatistes pro-russes qui ont déclaré leur prétendue indépendance en 2014.

*Traduit de l’arabe par Majdi Ismail

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın