Türkİye, Monde

Nord de l'Irak : Les forces turques découvrent des armes antichars suédoises dans les grottes du PKK

- Des lance-roquettes AT-4 antichar, ainsi que d'autres armes et équipements ont été découverts dans des repaires de terroristes, déclare le ministère turc de la Défense

Sarp Özer   | 25.05.2022
Nord de l'Irak : Les forces turques découvrent des armes antichars suédoises dans les grottes du PKK

Ankara

AA / Ankara / Sarp Ozer

Les forces de sécurité turques ont découvert des armes antichars de fabrication suédoise, ainsi que d'autres armes et munitions, dans une grotte utilisée par les terroristes du PKK dans le nord de l'Irak.

Les commandos turcs ont investi la grotte dans le cadre de l'opération Griffes-Serrure, qui poursuit son cours avec vigueur malgré les conditions climatiques difficiles et le terrain accidenté, a déclaré, mercredi, le ministère turc de la Défense dans un communiqué.

Un groupe de terroristes retranchés dans la grotte a été neutralisé après avoir ouvert le feu contre les forces turques, qui avaient annoncé leur présence et appelé les terroristes à déposer les armes.

Les autorités turques utilisent le terme "neutraliser" pour signifier que les terroristes en question se sont rendus, ont été capturés ou abattus.

Plusieurs autres grottes de la région ont également été perquisitionnées, les forces turques ayant intensifié leurs opérations après la mort récente de cinq soldats turcs au combat.

Des lance-roquettes antichars AT-4 de fabrication suédoise ont été découverts, ainsi que plusieurs autres types d'armes et de munitions, selon le ministère.

Des téléviseurs, des récepteurs satellites, des appareils de chauffage, des générateurs et des fournitures de survie ont également été saisis lors des opérations.

L'une des cachettes était une grotte à plusieurs étages, divisée en pièces et dotée d'escaliers reliant les différents niveaux, a ajouté le ministère.

La Turquie a lancé, depuis 2020, des opérations successives contre les terroristes du PKK qui se cachent dans le nord de l'Irak.

L'opération Griffe-Serrure, la plus récente, a été lancée en avril pour s'attaquer aux cachettes du PKK dans la région de Metina en Irak, après les opérations Griffe-Tigre et Griffe-Aigle.

Au cours de sa campagne de terreur de plus de 35 ans contre la Turquie, le PKK, classé comme organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l'Union européenne, s'est rendu responsable de la mort de plus de 40 000 personnes, dont des femmes, des enfants et des nourrissons.


*Traduit de l’Anglais par Mourad Belhaj

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.