Monde

Ministre israélien de la Défense: "il n'y aura peut-être pas d'autres options que de frapper l'Iran"

- La réponse à une question du journal Yedioth Ahronoth, concernant l'achat d'armes d'une valeur de cinq milliards de shekels, par Israël, et son intention de se rendre à Washington, qui indique que Tel-Aviv est sur le point de mener une frappe

1 23   | 02.12.2021
Ministre israélien de la Défense: "il n'y aura peut-être pas d'autres options que de frapper l'Iran"

Quds

AA / Jérusalem

Le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, a déclaré, ce jeudi, qu'une frappe contre l'Iran “à un moment donné“ pourrait être la seule option pour perturber son programme nucléaire.

Dans une interview exclusive avec le journal Yedioth Ahronoth, Gantz a déclaré qu'Israël devrait se préparer à toutes les possibilités.

La réponse faite à une question du journal, concernant l'achat d'armes d'une valeur de cinq milliards de shekels, par Israël, et son intention de se rendre à Washington, indique que Tel-Aviv est sur le point de mener une opération militaire. À ce propos, Gantz a déclaré : “nous devons nous préparer à toute éventualité, afin de défendre l'État d'Israël“.

Et d’ajouter : "à un moment donné, il n'y aura peut-être pas d'autres options pour nous et le monde, que l'action militaire".

Le ministre israélien a affirmé : "je crois que les États-Unis nous soutiendront en cela".

Le journal israélien Yedioth Ahronoth a révélé, ce jeudi, que le gouvernement israélien avait l'intention de dépenser 5 milliards de shekels (soit environ 1,56 milliards de dollars) pour acheter des armes, en préparation d'une attaque militaire contre l'Iran, dans le but de perturber son programme nucléaire.

Le journal a ajouté que Tel-Aviv achètera des missiles intercepteurs destinés au système de défense aérienne, connu sous le nom de Dôme de fer, ainsi que de multiples munitions de précision pour l'armée de l'air israélienne.

La même source a souligné que le montant mentionné a été divulgué dans un document officiel classé "top secret" sous le titre "Le troisième cercle".

Le journal n'a pas fourni de plus amples détails, concernant ce document secret.

Il n'a pas non plus divulgué la partie qui vendra ces armes au gouvernement israélien.

Dans une même perspective, le journal israélien a confirmé que les autorités souveraines de Tel-Aviv sont très pessimistes quant à l'issue des pourparlers nucléaires, entre les grandes puissances et l'Iran, à Vienne.

Yedioth Ahronoth a noté que l'armée israélienne se prépare actuellement, grâce à des exercices intensifs et la collecte de renseignements en vue de la possibilité d'une décision israélienne de mener une attaque contre les installations nucléaires iraniennes.

Le journal s'interroge sur la position américaine, sous l'administration du président Joe Biden, dans le cas où Israël attaquerait l'Iran.

Israël s'oppose aux pourparlers en cours entre les superpuissances mondiales et l'Iran à Vienne.

Un nouveau cycle de négociations a été lancé, dans la journée du lundi dernier, par la commission mixte de l'accord sur le nucléaire entre l'Iran et les grandes puissances mondiales, à Vienne.

Six cycles de pourparlers ont déjà eu lieu entre l'Iran et les grandes puissances mondiales, à Vienne entre les mois d’avril et de juin, pour tenter de relancer l'accord sur le nucléaire.

Ces négociations, qui se sont tenues sous l'égide de l'Union européenne, visent à ramener les États-Unis dans le giron de l'accord, que l’administration de l'ancien président Donald Trump, avait quitté en mai 2018.

* Traduit de l’arabe par Mounir Bennour.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.