Monde

L'UE impose des restrictions sur l’entrée dans le territoire pour les Britanniques et les Américains

- Incluant tous les citoyens des pays qui n'ont pas besoin de visa d'entrée dans les Etats de l'UE et impliquant l'imposition de frais d'entrée et la divulgation de toutes les données personnelles et des détails de visite

Mennatallah H. H. M. Said A.   | 25.06.2022
L'UE impose des restrictions sur l’entrée dans le territoire pour les Britanniques et les Américains

Belgium

AA / Bruxelles

L'Union européenne a introduit de nouvelles restrictions pour l’entrée des citoyens venant du Royaume-Uni, des États-Unis et des autres pays dont les ressortissants n'ont pas besoin de visa pour entrer dans le territoire de l’UE.

L’Union européenne a annoncé le début du programme ETIAS, l'année prochaine, qui obligera les Britanniques, les Américains, les Australiens et tous ceux qui n'ont pas besoin de visa d'entrée dans le territoire de l’UE, de payer une taxe de 7 euros et remplir un formulaire d'inscription contenant toutes les données personnelles et les raisons de la visite, selon le site officiel du programme.

Les discussions sur le nouveau programme ont commencé à la fin 2021.

Selon ce qui est stipulé dans le programme ETIAS, ces nouvelles règles et procédures "ne signifient pas d’imposer un visa d'entrée" à ces citoyens, soulignant que l’objectif est "de protéger et de renforcer les frontières des pays de l'UE".

Dans ce même contexte, le programme a également souligné que les dépenses ne résultent pas du processus de sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne (Brexit) ou de la pandémie de coronavirus, ni d’une taxe à l'arrivée dans les pays de l'Union.

"Il s'agit d'une procédure permettant d'identifier les menaces ou les risques potentiels, associés aux voyageurs dans l'un des pays de l'espace Schengen", ajouté la même source.

Le nouveau régime pour les non-résidents des pays de l'UE permettra aux visiteurs de ces pays de séjourner dans l'Union européenne pendant une période de 90 jours, tous les six mois, à condition que ces formulaires soient remplis et que les frais soient acquittés, selon le programme.

Remplir les formulaires nécessite de fournir des informations sur le passeport du visiteur et les détails de la visite, ainsi que quelques questions sécuritaires de base. Ces formulaires seront valables pour une durée de trois ans pour chaque voyageur, selon la Commission européenne.

Il est à noter que les règles pour ceux qui ont besoin d'un visa pour entrer dans les pays de l’espace Schengen de l'Union européenne restent inchangées.

* Traduit de l’arabe par Mounir Bennour.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.