Monde

L'ONU appelle le Soudan et l'Éthiopie à faire preuve de retenue

- Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a exprimé sa profonde inquiétude après la mort de huit Soudanais en Éthiopie

1 23   | 28.06.2022
L'ONU appelle le Soudan et l'Éthiopie à faire preuve de retenue

Istanbul

AA/New York

Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a exprimé mardi sa profonde inquiétude après la mort de huit Soudanais en Éthiopie, appelant les deux pays à faire preuve de retenue et à prendre des mesures concrètes pour réduire les tensions.

C'est ce qui ressort d'une conférence de presse tenue par le porte-parole du Secrétaire général, Stéphane Dujarric, au siège permanent des Nations Unies à New York.

Dimanche, l'armée soudanaise a annoncé que l'Ethiopie a exécuté sept soldats soudanais et un citoyen, assurant "qu'elle prendra des mesures de représailles contre cette trahison".

Entre-temps, l'armée éthiopienne a annoncé, plus tôt mardi, être prête à collaborer avec son homologue soudanaise dans ses enquêtes, exprimant l'espoir que le gouvernement soudanais éviterait toute escalade.

De son côté, le porte-parole de Guterres a déclaré : "le Secrétaire général est profondément préoccupé par la reprise des affrontements entre le Soudan et l'Éthiopie le long de la frontière contestée, le 22 juin, qui auraient entraîné la mort de 7 soldats soudanais et d'un civil".

Et le responsable onusien d'ajouter : "le Secrétaire général exhorte les deux pays à faire preuve de retenue et à prendre des mesures concrètes pour apaiser les tensions et résoudre leurs différends concernant la région d'Al-Fashaga par des moyens pacifiques".

"Le Secrétaire général exprime également ses plus sincères condoléances aux familles des victimes", a-t-il poursuivi.

La frontière entre les deux pays est le théâtre de tensions, alors que Khartoum a annoncé le 31 décembre 2020 que l'armée avait pris le contrôle de tout le territoire soudanais dans la zone frontalière d'Al-Fashaga avec l'Éthiopie.

De son côté, Addis-Abeba accuse le Soudan d'avoir pris le contrôle des terres éthiopiennes, ce que Khartoum dément.

La zone d'Al-Fashaga comprend les terres agricoles les plus fertiles dans l'Etat soudanais de Gedaref (est) et est divisée en trois régions à savoir ; le grand Al-Fashaga, le petit Al-Fashaga et la région du sud.


*Traduit de l'arabe par Hajer Cherni

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın