Politique, Monde

Londres : Boris Johnson serait sur le point de démissionner

- Selon les médias britanniques, qui indiquent que le Premier ministre a l'intention de démissionner de ses fonctions de chef du Parti conservateur et de Premier ministre, suite à la démission de 53 membres de son gouvernement

Mennatallah H. H. M. Said A.   | 07.07.2022
Londres : Boris Johnson serait sur le point de démissionner

İngiltere

AA / Londres

Les médias britanniques ont indiqué, ce jeudi, que Boris Johnson est sur le point de démissionner de ses postes de Premier ministre et de chef du Parti conservateur, actuellement au pouvoir.

Le journal The Independent a indiqué que Johnson annoncera "aujourd'hui" sa démission de la direction du Parti conservateur, après la vague de démissions en série des ministres de son gouvernement.

L'éventuelle démission de Johnson fait suite à la démission de 57 membres de son gouvernement en l’espace de 48 heures, en signe de protestation contre le leadership et la politique de Johnson.

Les démissions en série ont commencé au soir du mardi, avec les ministres de la Santé, Sajid Javid, et celui des Finances, Rishi Sunak, qui ont annoncé leurs démissions sans préavis, suivis par des membres du gouvernement qui ont assumé des postes moins importants, et ce, en signe de protestation contre les scandales qui entachent le mandat du Premier ministre.

Le Premier ministre britannique doit prononcer un discours plus tard dans la journée, au cours duquel il annoncera sa démission en tant que chef du Parti conservateur, selon la presse britannique.

The Independent rapporte les déclarations de sources anonymes affirmant que Johnson "avait parlé avec le président du comité des conservateurs et avait accepté de se retirer".

Une source a souligné que Johnson "restera au poste de Premier ministre jusqu'à ce que le nouveau chef du Parti conservateur préside la conférence annuelle du parti, en octobre prochain".

Des rapports de presse ont indiqué que Johnson a effectué une communication avec la reine Elizabeth II, indiquant qu'il l'avait informée de son intention de démissionner.

Johnson avait remporté la plus grande majorité du Parti conservateur depuis des décennies, aux élections générales de 2019, mais son mandat de Premier ministre a été ébranlé au cours des derniers mois, par de multiples scandales.

Le chef du Parti travailliste britannique, Keir Starmer, a, pour sa part, célébré l'annonce de la démission de Johnson.

"Cela aurait dû arriver il y a longtemps", a-t-il déclaré sur Twitter, "il a toujours été inapte au poste".

Starmer a accusé Johnson d'être responsable de "mensonges, scandales et fraudes".

Le leader travailliste a appelé à un "nouveau" départ et à un changement radical dans le pays.

"Les conservateurs ont été au pouvoir pendant 12 années de stagnation économique, de services publics en déclin et de promesses creuses (...). Nous avons besoin d'un véritable changement de gouvernement. Nous avons besoin d'un nouveau départ pour la Grande-Bretagne", a-t-il tweeté.

* Traduit de l’arabe par Mounir Bennour.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.