Monde

L'Irak annonce que son territoire sera nettoyé des mines et des munitions qui non pas explosées à l’horizon 2028

- Le ministre de l'Environnement a déclaré que les groupes terroristes de Daech ont pollué de vastes zones avec des mines, ce qui a repoussé la date de fin des opérations de nettoyage du pays

1 23   | 25.11.2021
L'Irak annonce que son territoire sera nettoyé des mines et des munitions qui non pas explosées à l’horizon 2028

Iraq

AA / Bagdad

L'Irak a annoncé, ce jeudi, que son territoire serait complètement nettoyé des mines et de munitions non explosées à l’horizon 2028.

Le ministre de l'Environnement, Jassem al-Falahi, a déclaré : “durant la période où ils ont imposé leur domination sur un certain nombre de régions du pays, les groupes terroristes de Daech, ont pollué de vastes zones avec des mines, repoussant ainsi le délai de l’annonce de la fin des opérations de nettoyage des mines en l'Irak“.

Dans une déclaration au journal officiel "Al-Sabah", al-Falahi a déclaré que la date de la fin des opérations devrait avoir lieu dans "dix ans, en 2028, au lieu de la date fixée précédemment en 2018, par les organisations internationales".

Il a souligné que "de grands efforts sont déployés pour nettoyer de vastes zones contaminées par les mines, et ce, grâce à une coordination avec des organisations internationales spécialisées, telles que l'organisation britannique MAG, ainsi que la Direction de la défense civile du ministère irakien de l'Intérieur".

Les mines et les bombes non explosées sont considérées comme l'un des plus grands défis auxquels sont confrontées les autorités pour favoriser le retour des déplacés dans les zones libérées dans le nord de l'Irak, et plus particulièrement dans les provinces de Ninive et Kirkouk. L’Irak compte aussi des mines disséminées dans les provinces du sud du pays, qui remontent à la guerre des années 1980 avec l'Iran.

Outre la guerre avec l'Iran, des mines et munitions abandonnées des guerres sont répandues en Irak, après l'invasion du Koweït en 1990, et l'occupation du pays par les forces internationales, dirigées par les États-Unis en 2003, et de l’invasion de Daech dans de vastes zones du pays, entre 2014 et 2017.

Selon l'Observatoire des Mines terrestres, l'Irak est l'un des pays les plus pollués au monde, en termes de superficies minées, en plus de la pollution des armes à sous-munitions entre autres munitions abandonnées après la guerre.

* Traduit de l’arabe par Mounir Bennour.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.