Monde

Liban : Des garanties américaines concernant l'approvisionnement en gaz et en électricité via la Syrie

- Selon le ministre libanais de l'Énergie, Walid Fayad, à l'issue de sa rencontre avec Amos Hochstein, conseiller principal pour la sécurité énergétique au département d'État.

1 23   | 21.10.2021
Liban : Des garanties américaines concernant l'approvisionnement en gaz et en électricité via la Syrie

Beyrut

AA/Beyrouth

Le ministre libanais de l'Energie Walid Fayad a annoncé avoir reçu un "message rassurant" américain concernant la fourniture de gaz et d'électricité au Liban via la Syrie.

C'est ce qui est ressorti du communiqué rendu public par le bureau du ministre libanais de l'Energie Walid Fayad à l'issue de sa réunion avec Amos Hochstein, conseiller principal pour la sécurité énergétique au département d'État, tenue dans la capitale, Beyrouth, en présence de l'ambassadrice américaine au Liban, Dorothy Shea.

Le communiqué indique que "la recherche a porté sur des solutions pour le secteur de l'énergie au Liban, en particulier l'initiative liée à l'importation de gaz d'Egypte et son remplacement en Syrie via la technologie Swap, et l'importation d'électricité de Jordanie à travers la Syrie aussi."

Début septembre, les ministres de l'énergie et du pétrole de Jordanie, d'Égypte, de Syrie et du Liban se sont mis d'accord sur une "feuille de route" pour approvisionner le Liban en électricité et en gaz naturel, pour résoudre une crise énergétique dont le pays souffre depuis des mois.

Le communiqué ajoute que Hochstein a informé Fayad d'une bonne nouvelle selon laquelle l'administration américaine a publié une lettre de réassurance qui garantit la protection du projet (la fourniture de gaz et d'électricité) et les parties impliquées contre les sanctions de la loi César."

Le « Cesar Act » américain, entré en vigueur le 17 juin 2020, impose des sanctions à toute personne ou entité traitant avec le régime syrien.

Arrivé mardi à Beyrouth, Hochstein est le nouveau médiateur dans le processus de négociation indirecte entre le Liban et Israël concernant la démarcation de la frontière maritime sud.

Le responsable américain avait rencontré, mercredi, le président libanais Michel Aoun, le président du Parlement Nabih Berri, le Premier ministre Najib Mikati et le commandant de l'armée Joseph Aoun.

*Traduit de l'arabe par Hend Abdessamad


Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın