Monde

Liban: augmentation des meurtres et des vols en raison de la crise

-Selon la société libanaise privée d'études, de recherches et de statistiques "Information International".

1 23   | 17.11.2021
Liban: augmentation des meurtres et des vols en raison de la crise

Beyrut

AA/Beyrouth

Une étude préparée par la société libanaise privée d'études, de recherches et de statistiques, "International Information" a fait savoir que les derniers chiffres indiquent une augmentation des vols de 265% et des homicides de 101% dans le pays en raison de la crise actuelle.

Selon les détails d'une étude publiée mercredi comparant les taux de meurtres et des vols durant les dix premiers mois de 2021 avec la même période en 2019.

Les Libanais subissent depuis près de deux ans, une grave crise économique, classée par la Banque mondiale parmi l'une des 3 pires crises au monde, qui a entraîné un effondrement financier, une baisse importante du pouvoir d'achat, et des taux de pauvreté et de chômage.

"Au cours des dix premiers mois de 2019, on dénombre 89 meurtres, tandis qu'au cours de la même période en 2021, 179 ont été enregistrés. Quant aux vols, ils sont passés de 1 314 sur les dix premiers mois de 2019, à 4 804 dans la même période en 2021," lit-on dans cette étude.

Le taux de vols de voitures a également augmenté de 213 %, passant de 351 vols de véhicules au cours de la période cible de 2019 à 1 097 en 2021.

L'Agence Anadolu (AA) n'a pas été en mesure d'obtenir un commentaire immédiat du ministère de l'Intérieur à cet égard.

Selon une étude préparée par la Commission économique et sociale des Nations Unies pour l'Asie occidentale (ESCWA), en septembre dernier, 74% de la population libanaise souffre de pauvreté.

Dans une interview à l'AA, le chercheur de l'entreprise, Mohamed Shams El-Din, a indiqué que la propagation de la pauvreté est la raison de ce taux élevé, mettant en garde contre une nouvelle détérioration de la sécurité dans les prochains mois si la crise économique persiste.

Shams El-Din a expliqué que le Liban a toujours été un exemple de solidarité et du système de sécurité sociale dans le passé, mais au cours des deux dernières années, ce n'est plus le cas surtout après l'augmentation des taux de criminalité et de vols d'une manière sans précédent.

*Traduit de l'arabe par Wejden Jlassi

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın