Monde

L'Espagne condamne la "mort" de la journaliste d'Al Jazeera Shireen Abu Akleh

- Le communiqué du ministère des Affaires étrangères appelle à une enquête sur les incidents "graves" liés à la mort de la célèbre journaliste palestinienne

Ekip   | 12.05.2022
L'Espagne condamne la "mort" de la journaliste d'Al Jazeera Shireen Abu Akleh

Spain

AA / Oviedo, Espagne / Alyssa McMurtry

L'Espagne a "fermement condamné la mort" de la journaliste d'Al Jazeera Shireen Abu Akleh.

Les "incidents graves" liés à la mort d'Abu Akleh doivent faire l'objet d'une "enquête et d'une clarification", a déclaré le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué, appelant également au "respect de la liberté de la presse et du travail des journalistes".

Le ministère palestinien de la Santé avait déclaré, plus tôt dans la journée, que la journaliste avait été abattue alors qu'elle couvrait un raid israélien dans la ville palestinienne de Jénine.

Un autre journaliste, Ali Al-Samoudi, a également été blessé par balle lors de l'attaque.

Le communiqué du ministère espagnol des affaires étrangères n'a pas cité nommément le gouvernement israélien.

La chaîne Al Jazeera, basée au Qatar, a accusé les forces israéliennes d'avoir délibérément assassiné sa journaliste vedette, Shireen Abu Akleh, en Cisjordanie occupée.

"J'ai rencontré Shireen Abu Akleh il y a des années en Cisjordanie. Toute une génération a suivi ses reportages", a écrit la journaliste espagnole Olga Rodriguez Francisco, qui a rédigé un éloge funèbre d'Abu Akleh dans le quotidien espagnol El Diario.

"Il n'a jamais été facile d'être journaliste dans les zones de conflit, où les reporters sont souvent pris pour cible. Il est encore plus difficile d'être un reporter palestinien dans un pays occupé par les troupes israéliennes", a-t-elle écrit.

Monica Garcia, cheffe de l'opposition au sein du gouvernement régional de Madrid, a également imputé la responsabilité de l'attaque à Israël.

"Je suis consternée par le meurtre de la journaliste palestinienne Shireen Abu Akleh, commis par un soldat de l'armée israélienne. Une autre attaque contre les droits de l'homme et la liberté de la presse qui ne peut rester impunie", a-t-elle écrit sur Twitter.


*Traduit de l’Anglais par Mourad Belhaj

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın