Monde

Les corps de 4 Philippins exécutés par Daech en Libye il y a 6 ans, retrouvés dans un charnier

- Ils ont été enterrés dans le cimetière de Dahr al-Hamr, à environ 10 kilomètres de la ville de Derna (est de la Libye), selon un communiqué de l'ambassade des Philippines.

Hajer Cherni   | 02.03.2021
Les corps de 4 Philippins exécutés par Daech en Libye il y a 6 ans, retrouvés dans un charnier

Libyan

AA / Libye

Les Philippines ont annoncé mardi, avoir retrouvé une scène de crime où 4 de ses citoyens ont été tués par Daech en Libye, il y a 6 ans.

Dans un communiqué publié sur sa page officielle Facebook, l'ambassade des Philippines en Libye a écrit : "Avec l'aide des autorités libyennes, les tombes de 4 travailleurs pétroliers philippins, enlevés et exécutés par Daech en 2015, ont été identifiées''.

L'ambassade a cité le ministre philippin des Affaires étrangères, Teodoro El Luxin Jr, qui a affirmé que la scène de crime où les quatre corps sont enterrés, ont été localisés dans le cimetière de Dahr al-Hamar, à environ 10 kilomètres de la ville de Derna (Est de la Libye).

L'ambassade a indiqué qu'ils ont été enlevés avec deux de leurs collègues d'Autriche et de République tchèque par Daech lors d'une attaque contre un champ pétrolifère dans le sud de la Libye le 6 mars 2015.

Elle a, dans le même contexte, souligné qu'aucune information n'a été disponible sur les travailleurs enlevés. Ce n'est que depuis environ deux ans que des informations ont fait surface, quand un ordinateur appartenant à Daech a été trouvé en la possession de ses combattants. L'appareil contenait une vidéo mettant en scène leur exécution et confirmant leur sort.

La même source a indiqué que depuis lors, les six travailleurs ont été considérés comme morts, bien que leurs corps n'aient pas été retrouvés.

En 2017, le gouvernement libyen légitime, dirigé par Faiz Al-Sarraj, a joué le rôle le plus important dans l'élimination de ''l'émirat de Daech'' dans la ville de Syrte (centre-nord) et ses environs (450 km à l'est de Tripoli ), ainsi que dans la ville de Sabratha (70 km à l'ouest de Tripoli), et dans la capitale même du pays, qui a été le théâtre d'une série d'attaques de l'organisation terroriste.

* Traduit de l'arabe par Hajer Cherni.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın