Monde

Le gouvernement japonais considère la Chine, la Russie et la Corée du Nord comme des "cybermenaces"

- D'après la nouvelle stratégie, le Japon renforcera sa coopération dans le domaine de la cybersécurité avec les États-Unis, l'Inde et l'Australie

Ahmet Furkan Mercan   | 28.09.2021
Le gouvernement japonais considère la Chine, la Russie et la Corée du Nord comme des "cybermenaces"

Tokyo

AA / Tokyo

Le gouvernement japonais considère la Chine, la Russie et la Corée du Nord comme des "cybermenaces".

Le Secrétaire principal du Cabinet, Kato Katsunobu a commenté, mardi, le projet de stratégie de cybersécurité pour les trois prochaines années.

Kato a demandé à ce que le Centre national de stratégie de cybersécurité et de préparation aux incidents (NISC), coopère avec les autorités locales dans ce domaine.

Il a appelé à la mise en œuvre des précautions prévues dans ce document.

Kato a souligné que le gouvernement a tenu compte des éventuelles cyberattaques durant les Jeux olympiques de Tokyo et que les mesures prises ont empêché les attaques "qui auraient pu affecter le tournoi".

Selon l'agence de presse Kyodo, le Japon considère pour la première fois ses voisins, à savoir la Chine, la Russie et la Corée du Nord, comme des "cybermenaces".

Le document indique que "le cyberespace avance rapidement vers un stade critique", soupçonnant que ces trois pays pourraient être impliqués dans des cyberactivités hostiles.

Ainsi, la stratégie prévoit "des mesures strictes à l'aide de méthodes efficaces", dont des interventions diplomatiques et des procédures pénales.

Le document souligne l'importance d'assurer la sécurité des infrastructures critiques contre les éventuelles attaques qui viseraient l'économie japonaise.

Le gouvernement qui avait promis la numérisation des services publics, s'est aussi félicité de la mise en place de l'Agence de numérisation en début du mois courant.

D'après la stratégie, le Japon renforcera sa coopération dans le domaine de la cybersécurité avec ses partenaires au sein de l'Alliance Quad, à savoir les États-Unis, l'Inde et l'Australie.

Une stratégie avait été adoptée en juillet 2018. Le nouveau document la remplacera, après l'approbation du cabinet.

*Traduit du turc par Nur Asena Ertürk

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.