Monde

Le concours "Istanbul Photo Awards" multiplie la "visibilité et l'audience"

- Selon les vainqueurs de l'édition 2021 du concours organisé par l'Agence Anadolu.

Emel Öz   | 27.09.2021
Le concours "Istanbul Photo Awards" multiplie la "visibilité et l'audience"

Ankara

AA / Ankara

Gagner le concours "Istanbul Photo Awards" donne aux photographes l'opportunité de faire connaître leur travail, augmentant ainsi sa visibilité et son audience, a déclaré le photojournaliste Fabio Bucciarelli, lauréat du premier prix de cette année dans la catégorie "Série de nouvelles".

Alors que le monde se débattait au milieu des difficultés que la pandémie de COVID-19 a entraînées, le concours Istanbul Photo Awards de l'Agence Anadolu a attiré l'attention sur ce qui se passe dans le monde entier grâce au pouvoir des photos.

Bucciarelli fait partie des photojournalistes qui ont parlé à des personnes du monde entier de la façon dont le virus mortel a affecté la vie quotidienne avec les photos qu'il a prises en Italie au début de 2020.

"J'ai obtenu un accès exclusif aux travailleurs de la Croix-Rouge qui faisaient du porte-à-porte pour vérifier les personnes infectées", a-t-il déclaré. "C’était une vue intime de la manière dévastatrice dont le coronavirus déchirait famille après famille."

Mentionnant qu'il a visité des hôpitaux remplis de patients COVID-19, il a décrit sa relation avec les familles comme "si intense que, dans les cas les plus tragiques, ils m'ont permis de les suivre dans les cimetières pour les cérémonies épurées mais poignantes que seuls les parents les plus proches pouvaient y assister".

Soulignant qu'il a toujours essayé de susciter de l'empathie envers les personnes qu'il a photographiées tout en se souciant des droits de l'homme, il a déclaré : "Mon objectif principal a toujours été l'interprétation de ce sentiment et la création d'une iconographie cohérente".

Parlant de l'importance du journalisme visuel indépendant, il a déclaré que l'on n'aurait jamais su ce qui se passe en Syrie ou en Libye si les photographes n'avaient pas "documenté la guerre à leurs risques et périls".

Il considère le journalisme professionnel et indépendant comme "la clé pour lutter contre l'ignorance, les fausses nouvelles et la propagande".

"Gagner un prix est toujours une gratification importante et une reconnaissance du travail accompli. Mais l'objectif principal reste le but ultime du travail journalistique, qui est de diffuser des informations et des connaissances en portant le contenu à l'attention du public".

"Gagner aux Istanbul Photo Awards donne une autre diffusion importante au travail accompli, augmentant la visibilité et l'audience", a déclaré Bucciarelli.

- "Tout ce que je veux, c'est refléter la vérité"

Ugur Yildirim, photojournaliste au journal turc Sabah, a remporté le deuxième prix dans la catégorie Nouvelles pour son travail sur le Haut-Karabagh. Il a enregistré visuellement le conflit entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie depuis la zone de guerre.

Partageant l'histoire de sa photographie gagnante, Yildirim a déclaré que même si la plupart des gens décrivent le fait d'être dans la zone de guerre comme de la « folie », son seul désir était de "refléter la vérité" sans plan ni scénario de pré-tournage.

"Je voulais montrer la destruction de cette guerre par la mort de civils", a-t-il déclaré. "Photographier l'histoire des civils laissés pour compte est plus précieux pour moi.

"Dans cette série, j'ai essayé de capturer les traumatismes des personnes éloignées des zones de guerre à cause de l'effet dévastateur des morts brutales. J'ai photographié les gens qui ont fait face à l'amère réalité de la guerre à un moment inattendu".

S'exprimant sur l'objectif du photojournalisme, Yildirim a déclaré: "La responsabilité d'un photographe de presse est de rester fidèle à ces scènes de la vie réelle."

"Une photographie ne change peut-être pas le monde, mais elle peut sensibiliser la société dans laquelle nous vivons. Elle peut mobiliser les États et les masses", a-t-il ajouté.

Yildirim a déclaré qu'il suivait le concours Istanbul Photo Awards depuis le tout premier jour.

"Avec son jury et ses photographies primées, il a vraiment une place spéciale et respectable parmi les compétitions de classe mondiale."

"Gagner un prix à cette compétition était aussi un objectif important pour moi. Je profite de la fierté et du bonheur de gagner un prix de cette compétition respectable".

- Conversations mondiales grâce à des informations factuelles et véridiques

Dans la même catégorie, le photojournaliste de Getty Images Chris McGrath a remporté le troisième prix pour son travail sur l'explosion massive du port de Beyrouth en août 2020.

"J'ai été particulièrement touché par l'histoire des 10 pompiers du peloton 5, qui ont été les premiers intervenants sur les lieux d'un incendie à l'entrepôt portuaire 12. Tous ont été tués dans l'explosion", a-t-il déclaré.

Il a rappelé son désir de suivre leurs histoires d'aussi près que possible, affirmant qu'il se concentrait principalement sur la réflexion sur "les énormes funérailles communautaires données à ces hommes et ces femmes".

"En ces temps des fausses nouvelles et des médias sociaux, il est plus important que des photojournalistes et des journalistes rapportent des informations factuelles et véridiques sur des événements à travers le monde et distribuent par le biais d'organisations de presse respectées", a-t-il déclaré.

Pour McGrath, le photojournalisme "a le pouvoir de lancer des conversations mondiales sur l'actualité" pour apporter un changement dans la vie des gens.

"Comme pour tout prix, c'est toujours un grand honneur que les images et l'histoire soient reconnues dans l'industrie et cela permet à l'histoire de continuer à être visionnée pendant des années dans les archives des prix", a-t-il conclu.

Plus d'informations sur les photographies primées sont disponibles sur le site Web "www.istanbulphotoawards.com". Elles seront incluses dans le livre photo du concours, et également exposées lors d'expositions pour les visiteurs.

* Traduit du turc par Tuncay Çakmak

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın