Politique, Monde

Le Canada dénonce la suppression de la liberté d'expression à Hong Kong

- Selon un communiqué mis en ligne par le MAE canadien à l’occasion du 25ème anniversaire de la création de la Région administrative spéciale de Hong Kong

Majdi Ismail   | 02.07.2022
Le Canada dénonce la suppression de la liberté d'expression à Hong Kong

Canada

AA / Montréal / Hatem Kattou

Le Canada a dénoncé, vendredi, la suppression de la liberté d’expression et de l'expression pacifique d'opinions alternatives à Hong Kong, à l’occasion du 25ème anniversaire de la création de la Région administrative spéciale de Hong Kong.

C’est ce qui ressort d’un communiqué mis en ligne, vendredi, par le ministère canadien des Affaires étrangères, sur son site électronique.

« Malheureusement, depuis l'imposition de la loi sur la sécurité nationale (LSN) à Hong Kong le 30 juin 2020, et au cours des deux dernières années, nous avons vu la liberté d'expression et l'expression pacifique d'opinions alternatives supprimées », lit-on dans le communiqué.

Ottawa a ajouté, dans le même texte, que « la mise en œuvre de la LSN a éliminé une opposition politique significative », indiquant que des « ONG, des syndicats et des organisations de défense des droits de la personne se sont dissous ou sont partis ».

« Les libertés des médias continuent de s'éroder, à la suite de la fermeture d'Apple Daily, de Stand News et d'autres médias indépendants », regrette la diplomatie canadienne.

Le Canada a appelé, aussi, les « autorités centrales de Hong Kong et de Chine à agir conformément aux obligations internationales qu'elles ont volontairement contractées il y a 25 ans ».

« Le degré élevé d'autonomie prévu par la Loi fondamentale et l'engagement de la Chine à respecter l'État de droit et à défendre les droits de la personne et les libertés fondamentales sont aussi essentiels aujourd'hui pour la stabilité et la prospérité de Hong Kong qu'ils l'étaient lorsqu'ils s'y sont engagés en 1997. Ils continueront à l'être demain et dans les 25 prochaines années et au-delà », insiste le texte.

Le Canada a, par ailleurs, salué « les liens historiques et interpersonnels qui unissent le Canada et Hong Kong, liens profonds et diversifiés », relève le communiqué.

« De l’autre côté du Pacifique, le Canada a été témoin, le 1er juillet 1997, du retour historique de Hong Kong à la souveraineté chinoise et de la création de la Région administrative spéciale de Hong Kong », ajoute le texte.

Le Canada a suivi de près, poursuit la même source, « les événements qui ont façonné la Région administrative spéciale au cours des 25 dernières années et qui ont mené à cet événement majeur ».

Le communique rappelle que « Hong Kong a été le premier endroit où les Canadiens ont mené une bataille terrestre pendant la Seconde Guerre mondiale », ajoutant qu’aujourd’hui, c’est « plus d’un demi-million de citoyens de Hong Kong qui vivent au Canada et environ 300 000 Canadiens résident à Hong Kong ».

Sur le plan économique, Hong Kong est également l’un des plus importants partenaires du Canada pour le commerce et les investissements bilatéraux, souligne le texte. Cela est confirmé par la « présence de plus de 100 entreprises canadiennes notables sur le territoire ».

« Ces liens directs et les valeurs universelles que nous avons en commun enrichissent nos sociétés et nous unissent », conclut la diplomatie canadienne.


Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın