Monde

L'Arabie saoudite met en garde le Conseil de sécurité contre la gravité des attaques des Houthis

Le représentant de Riyad auprès des Nations Unies, Abdullah Al-Mouallimi, a souligné que la poursuite des attaques perpétrées par les Houthis contre le Royaume est "une affaire très dangereuse"

1 23   | 14.10.2021
L'Arabie saoudite met en garde le Conseil de sécurité contre la gravité des attaques des Houthis

Suudi Arabistan

AA/Yémen

Les autorités saoudiennes ont mis en garde le Conseil de sécurité de l'ONU des dangers de la poursuite des attaques des Houthis contre le Royaume, depuis le Yémen.

L’agence de presse officielle saoudienne (SPA) a rapporté, jeudi, que le représentant permanent du Royaume auprès des Nations unies, Abdullah Al-Mouallimi, a mis en garde les membres du Conseil de sécurité, lors d'une réunion mercredi soir, des violations et des menaces perpétrées par la milice Houthie, soutenue par l'Iran, visant le Royaume.

Les Houthis avaient l'habitude de lancer des missiles balistiques, des drones et des projectiles sur des zones saoudiennes. En revanche, la coalition arabe, dirigée par Riyad au Yémen, annonce fréquemment avoir déjoué ces attaques, tandis que certaines d'entre elles avaient fait des victimes civiles.

Le délégué du Royaume a souligné que son pays prend toutes les mesures nécessaires pour préserver ses terres et la sécurité de ses citoyens et résidents, conformément à ses obligations en vertu du droit international, a indiqué l'agence (SPA).

"Par conséquent, il était nécessaire de préciser aux membres du Conseil de sécurité que la poursuite des attaques terroristes commises par la milice Houthie soutenue par l'Iran contre le Royaume est extrêmement dangereuse et constitue une violation flagrante du droit international humanitaire, de la sécurité et de la sûreté dans la région", a expliqué le responsable saoudien.

Il a, en ce sens, appelé le Conseil de sécurité à assumer ses responsabilités envers les Houthis pour mettre fin à leurs menaces.

Le conflit au Yémen oppose depuis 2014 les forces du gouvernement reconnu par la communauté internationale, aux rebelles Houthis, soutenus par l'Iran et qui ont pris le contrôle d'une partie du territoire, dont la capitale Sanaa. La situation s'est encore compliquée avec l'intervention du voisin saoudien en 2015, dirigeant une coalition arabe qui mène des opérations militaires pour soutenir les forces pro-gouvernementales.

La guerre au Yémen en cours pour la septième année a coûté la vie à 233 000 personnes, tandis que 80% de la population d'environ 30 millions de personnes dépend de l'aide pour survivre dans la pire crise humanitaire au monde, selon les Nations Unies.

*Traduit de l'arabe par Wejden Jlassi


Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın