Monde

La présidence palestinienne met en garde contre les projets de colonisation à proximité de Jérusalem

- Selon l'agence de presse officielle palestinienne Wafa

1 23   | 15.10.2021
La présidence palestinienne met en garde contre les projets de colonisation à proximité de Jérusalem

Ramallah

AA/Ramallah

La présidence palestinienne a condamné, vendredi, les projets de colonisation israéliens à proximité de Jérusalem.

L'agence de presse officielle palestinienne Wafa a rapporté, citant la présidence, ses condamnations les plus fermes contre les plans de colonisation qu'Israël s'apprête à mettre en œuvre à proximité de la ville occupée de Jérusalem".

D'après le communiqué, Israël "est en train d'élaborer de vastes plans de construction au profit des Juifs, enfreignant les lignes rouges relatives au statut de la ville de Jérusalem".

''De tels projets sont un viol au droit international et à la légitimité internationale, aux accords signés et aux engagements américains exprimés à plusieurs reprises par l'administration américaine, qui qualifie l'expansion des colonies et les mesures unilatérales d'acte inacceptable.

La présidence a appelé "l'administration américaine en particulier, à maintenir ses positions et à mettre en œuvre ce que le président Joe Biden a annoncé lors de son appel avec le président Mahmoud Abbas (15 mai), dans lequel il a affirmé le rejet des mesures unilatérales et des activités de colonisation israéliennes".

Les autorités palestiniennes ont ainsi mis en garde "Israël, la communauté internationale et l'administration américaine du danger de ces actions, susceptibles de créer davantage de tensions et d'explosions".

Jeudi, le gouvernorat de Jérusalem a déclaré dans un rapport examiné par l'Agence Anadolu, que ''l'occupation prévoit de promouvoir la construction de milliers de logements dans différents quartiers de Jérusalem''.

Parmi ces zones, figure la colonie de Giv'at HaMatos, la zone E1 et la colonie ''Pisgat Ze'ev.

Israël a occupé Jérusalem-Est en 1967 et déclaré en 1980 son annexion à Jérusalem-Ouest, occupée depuis 1948, la considérant "sa capitale unifiée et éternelle", ce que la communauté internationale refuse de reconnaître.

* Traduit de l'arabe par Hajer Cherni

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.