Monde

La France soutient l'idée d'une réforme du Conseil de Sécurité de l'ONU

- "Elle est favorable à un élargissement dans les deux catégories de membres, permanents et non-permanents", a notamment déclaré la porte-parole du ministère français des Affaires étrangères.

Yusuf Özcan   | 28.09.2021
La France soutient l'idée d'une réforme du Conseil de Sécurité de l'ONU

Ile-de-France

AA / Paris

La porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Agnès von der Mühll, a déclaré que "la France soutient de longue date un élargissement du Conseil de sécurité" lors d’un point de presse, mardi.

Elle répondait à une question d’un journaliste concernant l’annonce par le Président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan, de l'existence d'une feuille de route afin d'étendre les droits des autres membres de cette organisation.

Agnès von der Mühll a affirmé en réponse: "La France soutient de longue date un élargissement du Conseil de sécurité. Elle est favorable à un élargissement dans les deux catégories de membres, permanents et non-permanents. A ce titre, la France soutient les membres du G4 (Allemagne, Brésil, Inde, Japon) pour l'obtention d'un siège permanent et la présence accrue des pays africains, y compris parmi les permanents".

Le président Erdogan avait exprimé son opinion selon laquelle l'ONU, en particulier le Conseil de sécurité, avait besoin d'une réforme globale dans son livre "Un monde plus juste est possible", dans un discours qu'il a prononcé au Turkevi [Maison de la Turquie] à New York, aux États-Unis, le 23 septembre dernier.

Il a affirmé notamment que les pays africains devraient avoir l’opportunité d'être un membre permanent du Conseil de sécurité de l'ONU.

Par ailleurs, il a suggéré que la réforme commence par l'abolition du droit de veto des membres du Conseil de sécurité.

* Traduit du turc par Fatih Karakaya



Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.