Monde

La France, l'Allemagne et le Royaume-Uni appellent à l'apaisement au Moyen-Orient

La déclaration conjointe des trois pays occidentaux a été émise lundi matin par le président français, la chancelière allemande et le Premier ministre du Royaume-Uni et relayée par l’Elysée sur son site.

Lassaad Ben Ahmed   | 06.01.2020
La France, l'Allemagne et le Royaume-Uni appellent à l'apaisement au Moyen-Orient

Tunisia
AA / Tunis

La France, l’Allemagne et le Royaume-Uni ont appelé, lundi dans une déclaration conjointe, à l’apaisement dans la région du Moyen-Orient, suite à la montée des tensions entre l'Iran et les Etats-Unis après la mort du général iranien Soleimani dans un raid américain à Bagdad.

La déclaration conjointe des trois pays occidentaux a été émise lundi matin par le président français, la chancelière allemande et le Premier ministre du Royaume-Uni et relayée par l’Elysée sur son site.


« Nous avons condamné les récentes attaques contre les emprises de la coalition en Irak et sommes gravement préoccupés par le rôle négatif joué par l’Iran dans la région, en particulier par la force Al Qods sous l’autorité du Général Soleimani », peut-on lire dans cette déclaration conjointe.

« La désescalade est maintenant nécessaire », ont affirmé les dirigeants de la France, de l’Allemagne et du Royaume-Uni, appelant « toutes les parties à agir avec retenue et responsabilité ».

Les alliés occidentaux ont également appelé l’Iran à s’abstenir « de toute action violente ou de prolifération », tout en lui demandant « de revenir en pleine conformité avec ses engagements dans le cadre de du Plan d’action global commun (JCPoA) ».

Dans leur déclaration, la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni ont, par ailleurs, appelé à continuer à fournir « l’appui nécessaire » à l’Irak, réaffirmant leur engagement « à poursuivre le combat contre Daech » et considérant que la préservation de la coalition « est à cet égard décisive ».

Cette déclaration intervient suite au vote, à la majorité, dimanche, par le parlement irakien d'une résolution appelant le gouvernement à mettre fin à la présence militaire étrangère sur le territoire.

Lequel vote a eu lieu suite à l’assassinat, vendredi, du général iranien Qassem Soleimani dans un raid mené par les Etats-Unis dans la capitale irakienne Bagdad.


Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın