Monde

La France a une « Lourde responsabilité » dans le génocide des Tutsis au Rwanda (Rapport américain)

Nadia Chahed   | 20.04.2021
La France a une « Lourde responsabilité » dans le génocide des Tutsis au Rwanda (Rapport américain)

Kinshasa

AA/Pascal Mulegwa

La France « porte une lourde responsabilité » dans le génocide des Tusti en 1994 au Rwanda, selon un rapport commandé depuis 2017 par le gouvernement rwandais au cabinet d'avocats américain, Levy Firestone Muse.

Publié lundi, le rapport souligne que Paris refuse toujours de reconnaître son rôle dans cette tragédie.

L'enquête de près de 600 pages qualifie la France de « collaborateur indispensable » du régime hutu qui a orchestré le massacre en trois mois de plus de 800 000 personnes, essentiellement au sein de la minorité tutsi, selon les chiffres des Nations Unies.

« Notre conclusion est que l'État français porte une lourde responsabilité pour avoir rendu possible un génocide prévisible », affirme le rapport consulté par Anadolu.

Pour ce cabinet , « aucun autre État étranger n'avait connaissance du danger représenté par les extrémistes rwandais tout en appuyant ces mêmes extrémistes ». Il note encore que le rôle du pouvoir français qui « n'a toujours pas reconnu son rôle et ne s'en est toujours pas officiellement excusé » a été « singulier ».

La France savait qu'un génocide se préparait mais a continué à apporter un "soutien indéfectible" au régime du président hutu Juvénal Habyarimana, affirme encore le rapport relevant que ce soutien français a perduré même lorsque « leurs intentions génocidaires étaient devenues patentes ».

Le rapport n'a cependant pas établi de preuves de la participation de responsables ou du personnel français aux tueries, entre avril et juillet 1994.

La France n’était pas « aveugle », estiment encore les auteurs du rapport.

Ce rapport vient corroborer la thèse déjà établi par l'historien français Vincent Duclert, dans un rapport remis fin mars dernier au président français Emmanuel Macron, qui l'avait commandé.

Kigali n’a pas encore décidé de la suite à donner à ce rapport. Mais des médias français ont rapporté que les rwandais excluent des poursuites judiciaires.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın