Monde

La France étend la quarantaine obligatoire à sept autres pays, dont la Turquie

- Le Qatar, le Bangladesh, le Pakistan, le Sri Lanka, le Népal et les Emirats arabes unis sont également concernés par cette décision

Ekip   | 07.05.2021
La France étend la quarantaine obligatoire à sept autres pays, dont la Turquie

France

AA/Paris/Fatih KARAKAYA

La France a décidé d’étendre la "quarantaine" obligatoire de 10 jours à tous les voyageurs en provenance de sept pays supplémentaires.

En effet, d’après les médias français, en plus des cinq pays pour lesquels la quarantaine est déjà en vigueur depuis le 24 avril (l’Argentine, le Brésil, le Chili, l’Inde et l’Afrique du Sud), les voyageurs en provenance de sept nouveaux pays (la Turquie, le Qatar, le Bangladesh, le Pakistan, le Sri Lanka, le Népal et les Emirats arabes unis) devront donc se mettre en "quarantaine" à leur arrivé en France. "La mesure entrera en application samedi minuit, après parution samedi matin du décret afférent", précisent encore les médias.

Alors que les voyageurs en provenance d’autres pays doivent présenter un test PCR de moins de 48 heures, ceux des pays cités doivent faire leurs tests dans les 36 heures précédant l’arrivée en France.

Par ailleurs, les modalités se précisent également. Ainsi, les passagers devront déclarer à la compagnie aérienne leur lieu de "quarantaine" en France. Toutefois, les personnes en "quarantaine" bénéficient d’une permission de sortie entre 10 heures et midi. Enfin, les autorités rappellent que le "non-respect de la quarantaine entraine une amende de 1.000 à 1.500 euros".


**Confinement total en Turquie

La Turquie avait imposé un confinement total à partir du 29 avril jusqu’au 17 mai. Depuis, le début du confinement les nouveaux cas ont baissé de près de 40%. Malgré cette baisse, la France a décidé d’inclure la Turquie dans les pays à risque.

Selon le journaliste Vincent Glad « la Turquie est utilisée par des voyageurs venus d'Inde, du Pakistan ou du Bengladesh comme étape avant de repartir en Europe notamment en Grande-Bretagne ». D’après lui, le gouvernement a pris cette décision pour minimiser ce risque et non par rapport à la situation sanitaire en Turquie.

Au 7 mai, la Turquie avait détecté 20 107 nouveaux cas en 24 heures et 278 décès.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.