Monde

"La Chine ne laissera aucune place au compromis sur Taïwan"

- Le président américain, Joe Biden, a déclaré lors d'une interview avec la chaîne d’information CNN, que son pays était "engagé à défendre Taïwan en cas d’attaque par la Chine"

Abduljabbar Aburas   | 23.10.2021
"La Chine ne laissera aucune place au compromis sur Taïwan"

Washington DC

AA/Pékin

Le ministère chinois des Affaires étrangères a déclaré , en réponse aux propos du président américain, Joe Biden, que son pays "ne laissera aucune place au compromis" sur la question de Taiwan, qui, selon lui, est une affaire purement interne à la Chine et ne permettra aucune ingérence extérieure.

"La question de Taiwan est une affaire purement interne à la Chine et ne permet pas d'ingérence étrangère", a déclaré vendredi soir Wang Wenbin, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, lors d'une conférence de presse à Pékin.

C'est déclaration vient en réponse aux propos du président américain Joe Biden, jeudi soir, lors d'une interview avec CNN, où il a déclaré que son pays "s'est engagé à défendre Taïwan en cas d'attaque par la Chine".

"Sur les questions liées à ses intérêts fondamentaux, comme sa souveraineté et son intégrité territoriale, la Chine ne laissera aucune place au compromis", a affirmé Wang Wenbin, un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

"Personne ne devrait sous-estimer la détermination, la volonté et la capacité du peuple chinois à défendre sa souveraineté nationale et son intégrité territoriale", a déclaré Wang.

Il a exhorté Washington à ''respecter le principe d'une seule Chine et ses dispositions contenues dans la déclaration conjointe sino-américaine''.

"Nous exhortons la partie américaine à agir avec prudence sur la question de Taïwan et de s'abstenir d'envoyer des mauvais signaux aux militants indépendantistes taïwanais afin de ne pas nuire gravement aux relations sino-américaines", a-t-il martelé.

Récemment, le ministre taïwanais de la Défense Chiu Kuo-cheng a averti que la Chine serait en mesure de lancer une “invasion totale“ de l'île à l’horizon 2025, notant que le détroit de Taïwan vit sa “situation la plus difficile“ depuis les quatre dernières décennies.

Pékin ne reconnaît pas l'indépendance de Taïwan, et la considère comme faisant partie de son territoire, cependant, les États-Unis entretiennent des relations officieuses avec les autorités taïwanaises.

Les États-Unis ont officiellement reconnu la “République populaire de Chine“ en 1979 et ont transféré les relations diplomatiques de Taipei à Pékin, considérant ainsi Taïwan comme une partie du territoire principal de la Chine.

Les relations entre Pékin et Taipei sont tendues depuis 1949, lorsque les forces dirigées par le “Parti nationaliste chinois“ ont pris le contrôle de Taïwan par la force, à la suite à sa défaite dans la guerre civile en Chine, et l'inauguration de la “République de Chine » sur l'île.

* Traduit de l'arabe par Hajer Cherni

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın