Monde

Israël démolit les installations de 11 familles palestiniennes à l'est de Ramallah

- L'armée d’occupation israélienne ne s'est pas contentée de la démolition, mais a également confisqué des maisons, des granges et des tracteurs agricoles, selon un militant palestinien

1 23   | 14.07.2021
Israël démolit les installations de 11 familles palestiniennes à l'est de Ramallah

Ramallah

AA / Ramallah

L'armée d'occupation israélienne a démoli, ce mercredi, les bâtiments d’une communauté bédouine installée dans le centre de la Cisjordanie. Ces installations appartenaient à 11 familles palestiniennes.

L'activiste palestinien Fares Kaabneh a déclaré à l'Agence Anadolu qu'un certain nombre d’engins de l'armée d’occupation israélienne, accompagnés de camions, ont fait incursion à 06 h 00 le matin dans la communauté bédouine de Al-Qaboun, près du village d'Al-Mughayer, au nord-est de Ramallah, et l'ont encerclée de toutes parts.

Kaabneh a ajouté que l’armée s’était lancée dans un large processus de démolition qui a touché toutes les installations appartenant à 11 familles du clan Irsheidat, regroupant des maisons en tôle, des tentes et des bergeries.

Il a souligné que l'armée israélienne ne s'est pas contentée de démolir les installations, mais les a plutôt confisquées, afin que les habitants ne puissent pas reconstruire, et a également confisqué des tracteurs agricoles, des réservoirs d'eau et des véhicules de transport.

Kaabneh a encore expliqué que la communauté Al-Qaboun est l'une des communautés centrales de la région, dans laquelle vivent 30 familles, avec une population de plus de 150 personnes. Il s’agit également de l'une des communautés bédouines menacées d'expulsion sous prétexte de constructions dans les zones classées C.

Un rapport publié par le Bureau des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA), le 8 juillet dernier, a révélé que les autorités d'occupation israéliennes avaient démoli au moins 421 structures appartenant à des Palestiniens, depuis le début de l'année.

Israël justifie les démolitions en avançant le prétexte de constructions sans permis, mais les Palestiniens, les institutions internationales et les Nations unies affirment qu'Israël approuve rarement les demandes de permis de construire à Jérusalem-Est et dans la zone C, qui représentent 60 % de la Cisjordanie.

L'Accord d'Oslo (1995) entre l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) et Israël a classé les territoires de Cisjordanie en trois zones : la zone A, sous contrôle total palestinien. La zone B, sous contrôle sécuritaire israélien, les affaires civiles et administratives étant confiées aux Palestiniens, et la zone C, dont le contrôle administratif et sécuritaire sont confiés aux autorités israéliennes. Cette dernière zone représente environ 60 % de l’ensemble de la superficie de la Cisjordanie.

*Traduit de l’arabe par Mounir Bennour

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.