Monde

Irak: les abords de la Zone verte en état d’alerte sécuritaire

- Par mesure de précaution contre toute urgence, avec la reprise des manifestations des partisans des mouvements politiques opposés aux résultats des élections

1 23   | 26.11.2021
Irak: les abords de la Zone verte en état d’alerte sécuritaire

Iraq

AA / Bagdad

Les forces de l’ordre irakiennes ont imposé des mesures strictes, ce vendredi, aux alentours de la "Zone verte" fortifiée dans le centre de Bagdad, et ce, dans un contexte de nouvelles manifestations organisées par des partisans des mouvements politiques, opposés aux résultats des élections prévus dans la journée.

La Zone verte abrite le siège du gouvernement, le Parlement et les missions diplomatiques étrangères, dont l'ambassade des États-Unis, ainsi que le siège de la Mission des Nations unies (MANUI).

Une source sécuritaire irakienne du commandement de la police de Bagdad a déclaré à l'Agence Anadolu : “la police anti-émeute entre autres forces de l’ordre ont imposé des mesures strictes à proximité de la Zone verte à Bagdad, par mesure de précaution contre toute urgence, qui pourrait survenir lors des manifestations opposées aux résultats des élections, qui auront lieu aujourd'hui".

La même source, qui préféré garder l'anonymat, car elle n'est pas autorisée à faire de déclarations à la presse, a déclaré que "l'un des accès de la Zone verte qui se trouve à proximité du lieu de rassemblement des manifestants a été totalement bouclé".

La Commission électorale irakienne a entamé, mardi, un nouveau décompte des suffrages dans 870 bureaux de vote, sur la base d'une ordonnance judiciaire, après avoir admis des recours en appel contre les résultats des élections législatives anticipées, qui ont eu lieu le 10 octobre dernier.

La Commission devrait annoncer les résultats définitifs des élections irakiennes dans les prochains jours, qui devraient être ratifiés définitivement par la Cour suprême fédérale.

Les premiers résultats des élections ont suscité une large opposition des factions chiites, dont les partisans manifestent, depuis plus d'un mois, dans le centre de Bagdad. Ces manifestations ont été entachées de violences et d'affrontements, au cours desquelles un manifestant a été tué et plusieurs dizaines de personnes ont été blessées tant dans les rangs des manifestants que celles des forces de l’ordre, et ce, en raison de la perte de dizaines de sièges parlementaires par les factions contestataires.

* Traduit de l’arabe par Mounir Bennour.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.