Monde

Huit pays européens approuvent la création d’une mission d'observation dans le détroit d’Ormuz

- Dont la France et l'Allemagne.

Lassaad Ben Ahmed   | 20.01.2020
Huit pays européens approuvent la création d’une mission d'observation dans le détroit d’Ormuz

France

AA / France / Fawzia Azzouz

Huit pays européens ont exprimé leur volonté d'apporter « leur appui politique à la création d’une mission européenne de surveillance maritime dans le détroit d’Ormuz », a indiqué la diplomatie française dans un communiqué diffusé lundi.

L’Allemagne, la Belgique, le Danemark, la France, la Grèce, l’Italie, les Pays-Bas, et le Portugal considèrent, dans leur communiqué, « que la situation actuelle dans le Golfe et dans le détroit d’Ormuz demeure instable dans une région essentielle à la stabilité mondiale ».

Les huit signataires soutiennent, ainsi, « l’approche de désescalade en ce qui concerne les questions de sécurité régionale ».

Ils rappellent, pour justifier leur position, qu’une « insécurité et une instabilité croissantes, qui se sont traduites par de nombreux incidents maritimes et non maritimes, ont été observées dans le Golfe et dans le détroit d’Ormuz, conséquences d’une intensification des tensions régionales ».

« Cette situation porte atteinte à la liberté de la navigation et à la sécurité des navires et des équipages européens et étrangers depuis des mois » et « compromet également les échanges commerciaux et l’approvisionnement énergétique », dénoncent-ils conjointement.

Ils annoncent, par ailleurs, que l’objectif de cette mission sera « de garantir un environnement de navigation sûr et d’apaiser les tensions régionales actuelles ».

« La mission fournira de façon concrète une connaissance et une surveillance accrues de la situation maritime, par le déploiement de moyens de surveillance maritime supplémentaires dans le Golfe et dans la mer d’Arabie » détaillent les huit pays.

Pour rappel, en novembre dernier, les EAU (Émirats arabes unis) avaient accepté, à l'occasion d'une visite officielle de la ministre française des Armées, Florence Parly, « d'accueillir le QG de la future mission européenne de surveillance maritime dans les eaux du Golfe ».

Le poste de commandement européen en matière de surveillance maritime dans la région du Golfe, sera donc hébergé au cœur de la base navale française d’Abou Dhabi, avait annoncé Parly.
Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın