Politique, Monde

Hamas: "Nous mettons en garde Israël contre tout atermoiement dans la levée du siège de Gaza"

- D'après un communiqué publié par le mouvement à l'issue d'une rencontre avec les factions palestiniennes dans la Bande de Gaza.

1 23   | 22.06.2021
Hamas: "Nous mettons en garde Israël contre tout atermoiement dans la levée du siège de Gaza"

Gazze

AA / Gaza

Le mouvement de résistance islamique "Hamas" a mis en garde, mardi, Israël contre tout atermoiement ou retard dans la levée du siège israélien sur la Bande de Gaza.

C'est ce qui ressort d'un communiqué publié par le mouvement "Hamas", à l'issue d'une rencontre avec les factions palestiniennes dans la Bande de Gaza.

Le mouvement a déclaré : "Nous mettons en garde l'occupation et ses alliés contre tout atermoiement ou lenteur dans la levée du blocus sur la Bande de Gaza, ainsi que le non-respect des procédures précédemment menées et les entraves liées à la reconstruction de la ville".

"Notre grand peuple et la résistance palestinienne ne se terreront jamais dans le silence, et l'ennemi prendra conscience de ce dont nous sommes capables. Nous résisterons par tous les moyens populaires", a ajouté le mouvement.

Et la même source de poursuivre: "L'ennemi ne réussira pas à exercer son chantage, et nous n'accepterons pas de telle pression sur notre peuple à travers les dossiers d'échange de prisonniers. L'ennemi va endurer ce qu'il n'avait jamais enduré auparavant, et notre peuple est prêt à imposer ses règles".

Le Hamas a dénoncé ce qu'il a appelé le parti pris onusien en faveur d'Israël, en référence au fait que l'État hébreu n'a pas été inclus dans la "liste de la honte" de l'ONU.
"Nous dénonçons la position favorable à Israël du Coordonnateur spécial pour le processus de paix au Moyen-Orient, Tor Wennesland", a-t-il indiqué.

Et le mouvement de souligner, "Les Nations Unies sont une organisation politique et humanitaire internationale chargée de parvenir à la paix et d'aider les peuples, en particulier ceux qui sont sous occupation, mais elles ne doivent aucunement soutenir l'occupation contre un peuple sans défense soumis à divers types de chantage et de siège".

Le Hamas a appelé le Secrétaire général des Nations Unies à "contraindre l'occupation à se conformer au droit international et à exhorter la communauté internationale à se tenir aux côtés du peuple palestinien, en faveur duquel des dizaines de résolutions internationales ont été publiées, sans qu'elles ne soient en aucun cas appliquées jusqu'à présent".

La réunion intervient à l'issue d'une rencontre tenue lundi entre le Coordonnateur spécial pour le processus de paix au Moyen-Orient, Tor Wennesland, et le chef du Hamas à Gaza, Yahya al-Sinwar, pour discuter des efforts visant à stabiliser le cessez-le-feu et à alléger le siège de Gaza.

Al-Sinwar a déclaré, lundi, après sa rencontre avec Wennesland : "La rencontre a été infructueuse et négative".

Le responsable du Hamas a expliqué que son mouvement avait informé Wennesland de son rejet du "chantage israélien".

Le 22 mai, un cessez-le-feu est entré en vigueur entre les factions palestiniennes et Israël sous les auspices de l'Égypte, mettant fin à une confrontation militaire de 11 jours entre la résistance palestinienne et l'Etat hébreu.

En fin de semaine dernière, Israël avait lancé des raids contre des positions du mouvement "Hamas", en riposte à ce qu'il a qualifié de lancement de "ballons incendiaires" depuis la Bande de Gaza.

* Traduit de l'arabe par Hajer Cherni

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın